26 janvier 2008

Entre les oreilles - David Foenkinos

J'ai un aveu à vous faire...

Oui, David Foenkinos est mon auteur chouchou.
Oui, je suis la... enfin, au moins, une lectrice chouchou de David Foenkinos.
Oui, je vous rabats en permanence les oreilles avec David Foenkinos.

Et pourtant... jusqu'à il y a quelques jours à peine, je n'avais pas lu TOUS les romans de mon auteur chouchou.

Oui, je sais, c'est indigne de la lectrice chouchou que je suis.

Juste parce qu'il n'est jamais inutile d'en remettre une couche et aussi parce que je ne suis pas sure de vous avoir déjà donné la liste complète des romans de David Foenkinos, voici donc la liste de ses romans dans l'ordre où je les ai lus :
- Le potentiel érotique de ma femme, son 3ème roman, paru en 2004 (Gallimard). Notre 1ère rencontre, un coup de foudre ! Lu 2 fois. Je vous en ai parlé LA.
- En cas de bonheur, son 4ème roman, paru en 2005 (Flammarion). Je vous en ai parlé ICI.
- Les coeurs autonomes, son 5ème roman, paru en 2006 (Grasset). Ce roman-là, je ne vous en ai pas encore parlé car je l'ai lu avant d'ouvrir mon blog. Il faudrait que je répare cette erreur... Dans ce roman David Foenkinos revisite l'affaire Florence Rey, une cavale sanglante d'un jeune couple qui va se finir par 4 morts. On est loin de ses autres romans, on n'y retrouve pas l'humour et la loufoquerie de David Foenkinos mais c'est très bien écrit !
- Inversion de l'idiotie, son 1er roman, paru en 2002 (Gallimard). Une petite déception à la lecture de ce 1er roman. Bien trop loufoque pour moi, mais le style foenkinesque qui me plaît tant était bien au rendez-vous ! Je vous en avais parlé LA.
- Qui se souvient de David Foenkinos ?, son 6ème roman, paru en 2007 (Gallimard). Un énorme coup de coeur pour ce dernier roman ! Je vous en avais parlé ICI.

Et donc si vous avez bien suivi, vous pouvez constater que son 2ème roman, Entre les oreilles, n'apparaît pas dans cette liste. Et pourtant, cela faisait des mois et des mois qu'il était dans ma PAL. Sans que je me décide à le lire. Peur d'être de nouveau déçue suite à la lecture de son 1er roman, Inversion de l'idiotie ? Envie de pouvoir me dire qu'il me reste un Foenkinos à découvrire ? Un peu des deux surement...

Alors... un peu sous la pression de l'auteur chouchou himself qui a su me le ressortir lors d'une de nos dernières rencontres... un peu sous la pression de celle qui aimerait bien devenir lectrice chouchou à la place de la lectrice chouchou... je me suis enfin résolue à le lire, ce fameux 2ème roman !


Alain quitte Mireille à cause de son oreille. Après l'avoir tant aimé, cette oreille le dégoûte. Son psy ne supportera pas cette énième rupture sur un prétexte bidon et le largue à son tour.

"Mon psychanalyste, constatant la vanité de ses efforts pour m'aider à mettre de l'ordre dans ma vie sentimentale, fit l'inventaire des causes de mes ruptures : Mathilde n'aimait pas les ciels ocre de Basse-Normandie (je maintiens, c'est rédhibitoire), Joséphine n'avait pas lu Virgile (je ne pouvais pas me commettre avec une telle fille, c'eût été cautionner), Christine buvait son café sans sucre (manque de goût évident), Ghislaine avait lu Virgile (je passais pour un idiot quand elle m'en parlait), et Catherine s'appelait Catherine (sans commentaires)."

Va s'en suivre des péripéties toutes plus loufoques les unes que les autres ! Tout cela à cause de la dernière volonté que sa mère va avoir au seuil de sa mort...

C'est avec plaisir que j'ai suivi les aventures d'Alain ! C'est complètement loufoque et décalé, ça change, ça fait du bien de temps en temps. J'ai donc retrouvé cette loufoquerie foenkinesque, mais aussi son style que j'aime tant, fait d'aphorismes, de pointes d'humour et d'autodérision, d'apostrophes à l'encontre du lecteur. Plein de petites choses qui m'ont fait passer un agréable moment à leur lecture !


Quelques extraits pour mieux vous illustrer tout cela :

Lorsque Jacob se trouve face à Bouzouki (c'est le nom de scène d'une ancienne chanteuse), le temps s'arrête pour lui : "Le véritable problème du rêve est le réveil. Et le véritable problème du réveil est le retour à la réalité. A vrai dire, il s'était passé une chose incroyable qu'il nous faut ici expliquer. Tout d'abord, le temps ne s'était évidemment pas arrêté ; par ailleurs, nous ne pouvons pas faire grand-chose pour ceux qui, parmi vous, ont cru à cette hypothèse. Il s'agit d'un phénomène assez rare que l'on peut comparer au bug d'un ordinateur. C'est-à-dire que la vision de Jacob avait dû supporter une telle richesse de données qu'elle s'était arrêtée net. On ne pouvait rien faire contre ça ; certaines histoires d'amour n'ont jamais lieu à cause de ce phénomène de bug visuel. L'émotion grandissante, une certaine panique, et (...), le temps suspend son vol. Malheureusement, cette impression, comme toute impression, est subjective, par conséquent, le temps que Jacob avait passé à admirer une Bouzouki statufiée fut un temps où Bouzouki était rentrée chez elle, s'était démaquillée, et avait probablement dîné."

"A nouveau, je pensai à mon bonheur foudroyant ; le bar était vide. Ma mère est morte et je me sens bien. Je pouvais presque devenir écrivain, juste pour cette phrase, mais je préférai devenir alcoolique, juste pour cette nuit."

12 commentaires:

the future lectrice chouchou (peut-être) a dit…

pffffffffffff avec ce billet, mes chances se rapetissent encore un peu :(

Karine a dit…

On dirait que celui-ci me tente plus que les autres! Ca semble comique, en tout cas! Est-ce qu'il est sorti en poche en quelque part?

sylire a dit…

J'aime beaucoup Foenkinos, moi aussi. J'ai commencé par "le potentiel..." suivi de "en cas de bonheur" puis "les coeurs autonomnes". Comme toi j'ai coincé sur "l'inversion de l'idiotie". Je compte bien les lire tous.

amanda a dit…

ma chère Caro tu es totalement Frappadingue.... mais je veux bien que tu me prêtes ce livre car je me sens l'âme frappadingue en ce moment!!!!

JULES a dit…

J'ai presque eu peur de lire la critique pour ne pas briser le charme... même si j'en ai lu aucun! Je ne perdrais pas grand chose à ce que tu sois déçue du deuxième de toute façon, puisque je pourrais me rabattre sur 4-5 livres que tu as aimé!! J'aurais du ajouter David dans mes résolutions 2008!!!

Caro[line] a dit…

@ Celle qui ne sera pas the future lectrice chouchou : J'ai trop d'avance sur toi... ! ;-)

@ Karine : Non, ce roman-là n'est pas sorti en poche, malheureusement.

@ Sylire : Je vois qu'on a le même parcours ! Je te conseille donc Entre les oreilles et bien sûr, aussi, son dernier roman !

@ Amanda : Ok, la Frappadingue veut bien te le prêter. :-D

@ Jules : QUOI ?!? David n'est pas dans tes résolutions 2008 ?!? OH MY GOD !!! ;-)

Emeraude a dit…

je te l'emprunterai bien un jour, aussi, tiens... mais j'ai tout de même "en cas de bonheur" à lire alors ça sera pour bien plus tard!

Sisi the future lectrice chouchou a dit…

avec les crimes de lèse-Foenkinos dont je suis témoin, je ne serais pas aussi certaine de moi à ta place :D

Anonyme a dit…

Moi, c'est par celui-ci que j'ai commencé ma conversion. C'était celui qui était libre à la bibliothèque et je voulais le lire avant "Qui se souvient..." pour respecter un peu de chronologie. Faisons les choses sérieusement, que diable! J'ai aimé ce côté décalé, loufoque, mais je crois que j'ai mieux aimé encore une fois un peu digéré. Et puis, c'est toujours un peu étrange de retrouver son nom dans le livre d'un auteur (surtout quand on a un prénom un peu original), et de le retrouver encore dans "Qui se souvient?". La place étant déjà occupée (et indétrônable dans mon coeur d'auteur chouchou), David F. ne pouvait concourir, mais j'aurai plaisir à en relire d'autres (même si parfois je dois avouer que j'ai trouver des petites longueurs à certains de ses livres, oui, je sais, je t'enfonce un poignard dans le coeur).
Elou

chiffonnette a dit…

La hhhhoooonnnte! Enfin bon, tout v a bien maintenant! ;-)

goelen a dit…

Caroline, j'ai quelque chose à t'avouer, je n'ai jamais lu david foenkinos... Non n'envoie pas tout de suite un mail jetant sur moi la honte et une malédiction, je réparerai cette injure bientôt. Par lequel me conseilles-tu de commencer ?

Caro[line] a dit…

@ Emeraude : Je te mets donc en bas de la liste d'emprunts !

@ Non non : Ah ? Maintenant tu utilises l'intimidation ? Même pas peur ! ;-)

@ Elou : Mince... je n'arrive pas à me souvenir du prénom un peu original qui apparaît dans ces 2 romans !!! Ce soir, je vais vérifier !!! ;-) (Enfin... je pars du principe qu'Elou est un pseudo car je ne me souviens pas d'avoir croisé ce prénom chez Foenkinos... Enfin je vais vérifier tout cela ce soir !!!)
Et c'est qui ton auteur chouchou à toi ?

@ Chiffonnette : Oui, maintenant, je me sens mieux. ;-)

@ Goelen : Rhooooooo ! Il ne faut pas croire toutes ces médisantes, je ne vais pas te harceler jusqu'à ce que tu lises du Foenkinos !!! Et donc, je te conseille de commencer par le dernier, Qui se souvient de David Foenkinos ?, si tu peux l'emprunter. Sinon commence soit par Le potentiel érotique de ma femme, soit par En cas de bonheur car les deux sont en poche.