15 janvier 2008

Balade en train assis sur les genoux du dictateur - Stéphane Achille

VLB éditeur (http://www.edvlb.com/)








Après la déception du mois dernier, me voilà réconciliée avec nos Recrues québécoises car même si ce premier roman ne m'a pas enthousiasmé autant que Les carnets d'Eddie, il me donne envie de suivre son auteur, Stéphane Achille !

Balade en train assis sur les genoux du dictateur nous raconte la rencontre improbable, mais pourtant bien réelle, d'un musicien raté français - le narrateur - et d'un dictateur d'Amérique du Sud, Manuel. Par des courts chapitres, le narrateur alterne son récit sur l'échec de son unique et seul disque dans laquel il pensait avoir tout investi - argent, temps et énergie - avec le récit de sa rencontre avec Manuel, président à vie d'un pays sud-américain jamais nommé, et leur voyage en train dans ce pays.

Cette rencontre va être l'occasion pour le narrateur de revenir sur son échec dans le domaine musical et d'en analyser les raisons probables, et en même temps, lui faire découvrir le pouvoir totalitaire et dictatorial dont Manuel s'applique à lui expliquer les tenants et les aboutissants.

Bien que ce roman soit bien écrit, dans une écriture simple et agréable, teintée d'humour, l'histoire ne m'a pas totalement emballé. Cette rencontre est totalement improbable et parfois, je me demandais - comme le narrateur se le demande aussi - comment il en était arrivé là, et notamment comment il en arrive à être sur les genoux de ce dictateur lors de leur balade interminable en train (le paroxysme de cette improbabilité !). Ca pourrait paraître loufoque, pourtant il ne semblerait pas vraiment que l'auteur ait pris le partie de la loufoquerie, en s'y jetant à fond dedans. Voilà donc un petit bémol pour moi ! Qui ne m'a pas empêché de vouloir absolument savoir comment allait se terminer toute cette histoire !

Mais je pense que ce petit bémol pourrait ne pas l'être pour d'autres lecteurs. Peut-être ai-je tout simplement loupé un engrenage ? Et surtout, pour moi, cela ne remet pas en cause le style de l'auteur. C'est pourquoi, c'est avec curiosité que je lirai son prochain roman !


Retrouvez les avis des autres chroniqueurs de la Recrue du mois, ainsi que des avis de journalistes et des interviews de l'auteur sur le blog de la Recrue ! Ou alors, vous pouvez aussi aller directement sur leur blog : Carole, Catherine, Danaée, Jules, Lucie et Venise (je mettrai les liens au fur et à mesure de la publication des billets).
Et retrouvez aussi l'avis de Karine !


A noter que :
...
ce roman a obtenu le Prix Robert-Cliche du Premier Roman en 2007.
... vous pouvez lire le début ICI.
... l'auteur, Stéphane Achille, est aussi musicien ! (Son site officiel)


PS 1 : Merci Carine de m'avoir offert ce roman !
PS 2 : Vous noterez, chers amis québécois, que je ne relève pas les généralités faites par Manuel sur les Français ! ;-)

6 commentaires:

Anne a dit…

J'attends donc que tu lises le prochain!

JULES a dit…

Je n'ai pas parlé de cela dans ma critique, mais tu as raison l'auteur insiste beaucoup sur les idées préconçues sur les Français et cela agace... vous n'êtes pas si pire! :o) hihihi on va me lancer des tomates à ma prochaine visite!!!

Emeraude a dit…

ça a l'air tentant... :-)

Caro[line] a dit…

@ Anne : Ok ! Mais ça ne sera surement pas pour tout de suite !

@ Jules : Oh oui, il insiste beaucoup ! Mais c'est trop gros pour être vraiment relevé ! ;-) (Et de toute façon, je sais bien que je ne suis qu'une maudite française !)

@ Emeraude : Tu n'as qu'à demander... et je te le prête ! ;-)

Carine a dit…

ça m'a fait plaisir !

Caro[line] a dit…

@ Carine : :-)
(Je me vengerai... ! ;-))