06 janvier 2008

Nous sommes cruels - Camille de Peretti

J’ai eu le plaisir de rencontrer la pétillante Camille de Peretti lors de la 60ème Journée Dédicaces de Sciences-Po. Elle avait accepté de répondre – en direct – à mes 3 questions ! Elle nous avait alors dit que son livre culte était, sans hésiter, Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos, et m’avait alors expliqué que son deuxième roman, Nous sommes cruels, en était une version moderne.



Julien et Camille sont faits pour s’entendre. Fascinés par la littérature du XVIIIe siècle, élèves brillants, orgueilleux, cyniques et prétentieux, ils ont tous deux la conviction de s’être trompés d’époque. Et surtout une dévorante envie de s’amuser et d’affirmer leur toute-puissance. Alors quoi de plus idéal pour combler leurs aspirations que de se prendre pour le vicomte de Valmont et la marquise de Merteuil ? Quelques règles, de nombreuses « proies » à séduire, un maximum de « trophées »… Les voilà « partenaires de crime », maîtres d’un jeu cruel dont ils tirent les ficelles en redoutables manipulateurs. Marie, Stanislas, William, Emilie, Hadrien, Diane… autant de victimes de leur association diabolique.

Mais quand les deux adolescents se laissent rattraper par leurs modèles, les nouveaux enjeux les dépassent. Piqués dans leur amour-propre, ils sont incapables de mettre le terme qui s’impose à leur entreprise. Le jeu s’annonce de plus en plus périlleux ; et risque bien de les mener à ce qu’ils redoutent par-dessus tout : devenir des adultes.


(4ème de couverture)


J’ai lu Les liaisons dangereuses, il y a bien longtemps de cela maintenant, et je me souviens seulement des grandes lignes. Des très grandes lignes. Ainsi il m’est impossible de pouvoir vous dresser un parallèle entre ce roman et la version de Camille de Peretti. Ce serait pourtant intéressant, mais je n’en suis pas capable, ma mémoire me faisant gravement défaut sur ce coup-là ! Tout ce que je peux vous dire, c’est que, comme Les liaisons dangereuses, ce roman se présente sous la forme d’une correspondance entre différents personnages et qu’on y retrouve bien Valmont, la marquise de Merteuil et la Présidente de Tourvel. Mais je ne pourrais pas aller plus dans les détails ! Je me contenterai donc de vous parler de mon ressenti à la lecture du roman de Camille de Peretti sans me référer aux véritables Liaisons dangereuses.

Ce roman se présente donc sous une forme épistolaire, alternant lettres, e-mails et textos. Les deux personnages centraux sont Camille (de Peretti, ce que j'ai trouvé plutôt troublant) et Julien. Comme le précise le 4ème de couverture, ils pensent ne pas vivre à la bonne époque. Et cela se ressent tout à fait dans leur correspondance, que j’ai trouvé un peu pompeuse avec des vous et du beau langage (très bien écrit malgré tout), et je n’ai pas su m’attendrir de leur anachronisme. De plus, leurs diverses réactions m’ont souvent interloqué, j’avais du mal à les suivre et à comprendre leur cheminement.

La lecture de ce roman est donc une grosse déception pour moi. Je dois avouer que je m’attendais à quelque chose d'un peu plus moderne, au moins dans le langage, mais aussi dans les actions !

Retrouvez l'avis de Florinette et Amy !


En revanche, je vous conseille vivement le film Cruel Intentions, qui est aussi une adaptation moderne des Liaisons dangereuses, avec Sarah Michelle Gellar, Ryan Phillippe et Reese Weatherspoon, et qui m’avait beaucoup plu !!!

12 commentaires:

Emeraude a dit…

ayant reçu les liaisons dangereuses pour mon anniversaire, je vais enfin pouvoir m'y mettre !! Et après, peut être que je ferai une séance dvd parce que je n'ai toujour pas vu ce film !
Et si le tout me plaît, je me laisserai peut être tenté par le livre de Camille de Peretti, par simple curiosité :-)

amanda a dit…

son deuxième roman est donc une déception... de toute façon, j'aurais hésité à le lire!

fashion a dit…

Très intéressant ce film! Une très bonne adaptation...

Gambadou a dit…

moi qui hésitais à lire cette auteur...

Caro[line] a dit…

@ Emeraude : Voici un très beau programme ! Le roman de Choderlos de Laclos. Le film Valmont aussi ? (Y a Colin !) Il y a aussi le film de Stephen Frears avec Glenn Close, John Malkovich et Michelle Pfeiffer ! Puis ensuite Cruel Intentions. Et enfin le roman de Camille de Peretti. En tout cas, toutes tes impressions m'intéresseront fortement !

@ Amanda : Oui, c'est une déception pour moi. Mais je ne vais pas m'arrêter à cette déception et je vais lire Thornytorinx que ma copine Pauline vient de me prêter.

@ Fab'shion : J'avais beaucoup aimé ce film à sa sortie. Je le reverrai bien, tiens !

@ Gambadou : Je compte lui donner une deuxième chance avec son premier roman, Thornytorinx ! Peut-être que j'accrocherai plus...

Florinette a dit…

J'ai bien aimé son roman et le film que tu présentes me tente bougrement !! ;-)

Caro[line] a dit…

@ Florinette : Alors laisse-toi tenter par ce film, il est vraiment bien !

secondflore a dit…

Hé hé... Je confirme pour "Cruel intentions" - voilà un bel exemple de faux navet ! ;)

chiffonnette a dit…

Ahhh! Tu me le préterais quand même? Je suis assez curieuse de voir ce que ça donne! J'avais adoré Les liaisons dangereuses! Et je note au passages tous ces commentaires élogieux sur son adaptation...

Caro[line] a dit…

@ Second Flore : Vu l'affiche, on aurait pu s'attendre à un navet en effet... Hé ben non ! Comme quoi... des fois... (Ouais, je sais, c'est un commentaire qui déchire !)

@ Chiffonnette : Ok, je te le prête ! Ca m'intéresse de voir ce que tu en penseras en tant que fan de l'original et ça nous permettra d'avoir une vraie comparaison.

Fafa a dit…

et pourquoi ça ne m'étonne pas ce que tu expliques du livres ? hin ? Pourquoi ça ne m'étonne pas ?

Bizzz

Caro[line] a dit…

@ Fafa : Ah la la... ;-)