30 mai 2007

La pluie ne change rien au désir - Véronique Olmi


« Et mon désir glissait sur la route du temps
Aride au bord du mystère des gouffres.
»
Pierre Reverdy



C’est l’histoire de la rencontre d’un homme et d’une femme.
C’est l’histoire de leur désir et de leur amour.
C’est l’histoire de leurs blessures.


Mon avis

Voici un roman très intime, plein d’émotions, d’amour et de blessures. On ne sait pas grand-chose de ces deux personnages, juste ce qu’ils acceptent de nous livrer, vraiment au goutte-à-goutte… Juste ce qu’il nous faut. Ils se rencontrent, se désirent et s’aiment. C’est cela qui compte. Et la pluie, qui est présente, tout au long du récit.

J’ai beaucoup aimé ce roman, qui bien que très intime (les scènes d’amour nous sont décrites sont détour), ne m’a pas paru du tout provocateur.

L’écriture est belle… La ponctuation est souvent manquante, entraînant de très longues phrases mais cela ne m’a pas gêné car cela donne un rythme à la lecture, qui colle à ce qui est raconté.

En conclusion : un très joli roman, très sensuel et plein d’émotion !

Voici un extrait :
« Elle s’approcha de lui avec une lenteur ivre, pleine déjà de tout ce que son geste allait bouleverser, ce geste qui renverserait l’ordre des êtres et du temps, renverserait les siècles des siècles, renverserait les marronniers centenaires, les statues de pierre, les chaises lourdes les idées reçues les leçons apprises, elle s’approcha approcha son visage du sien dans ces secondes éternelles ces secondes arrêtées en arrête devant cette merveille, cette chose possible uniquement à deux, deux bouches deux désirs deux langues deux vies deux visages vis-à-vis l’un contre l’autre l’un sur l’autre la peau pour la première fois au goût de la peau de l’autre la peau inconnue contre la sienne nouvelle, une première fois unique le premier baiser le seul le sauveur révélateur sublime échange unique (…) » (p.41) et cela continue encore pendant deux pages avant qu’il y ait un point. :o)


A propos de l’auteur

Véronique Olmi écrit, depuis une dizaine d’années, des pièces de théâtre (de Chaos debout au Jardin des apparences ou plus récemment, Mathilde) et des romans (Bord de mer, Numéro Six, Un si bel avenir). Son œuvre est traduite en douze langues et ses pièces de théâtre sont jouées partout en Europe. (Source : 4ème de couverture)
Retrouvez sa bio sur EVENE aussi.






Photo Couverture : Amazon.fr
Photo Auteur : ICI

7 commentaires:

BelleSahi a dit…

De Véronique Olmi, je n'ai lu que "Bord de mer". Un roman très éprouvant. Je note celui-ci. Bonne soirée.

Clarabel a dit…

Avais-tu lu d'autres romans de Véronique Olmi ?

Je trouve que celui-ci était "détonnant", un peu différent de son style habituel. Mais ce n'était pas sans charme non plus, bien au contraire !

J'apprécie aussi ses pièces de théâtre, en fait je crois que je l'aime en tant que dramaturge. Et naturellement j'ai aussi été estomaquée par "Bord de mer", son premier roman !!!
Ouch !!

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : Dans ce roman, la femme a vécu quelque chose d'éprouvant (enfin je pense...), mais elle n'en parle pas franchement et donc ce n'est pas difficile à lire. Il est plein d'émotion !

@ Clarabel : Non, je n'ai pas lu d'autres romans de Véronique Olmi. Je suis un peu déçue d'apprendre que celui-ci est différent de ses autres romans, car j'ai bien aimé son style ! Mais bon, je me fais donc maintenant un devoir de lire ses autres romans, et notamment Bord de mer qui a l'air de vous avoir marqué, BelleSahi et toi.

Gambadou a dit…

J'aime bien l'écriture intimiste de Véronique Olmi, et je ne connais pas celui là, je le note.

Anne a dit…

Oh que oui, "Bord de mer" est à découvrir!J'avais moins aimé "Un si bel avenir".

Clarabel a dit…

En fait, la différence est simplement qu'elle a osé aborder l'érotisme, franchement et avec classe, ce qui n'était pas courant chez elle dans ses précédents livres ! C'est tout !

Donc tu ne seras guère déçue par ses autres livres, car le "style" reste le même. ;o)

Caro[line] a dit…

@ Gambadou : Sur ce roman aussi, l'écriture est très intimiste, j'ai beaucoup aimé !

@ Anne : Je crois que je vais mettre Bord de mer sur ma LAL.

@ Clarabel : C'est vrai que j'ai trouvé sa façon de parler de l'acte d'amour très classe. Ce n'était pas vulgaire, bien au contraire !