27 mai 2007

Alphonse - Akli Tadjer

J’ai emprunté ce livre à Aude qui ne l’a pas encore lu…



« Tant qu’un poisson est encore dans l’eau il est toujours vivant. »
Proverbe polonais


A l’occasion de ses retrouvailles avec sa cousine Juliette, Alphonse se remémore les 11 jours qu’il a passés chez son oncle Salah, le frère de son père et le père de Juliette, pour ses 11 ans (12, le dernier jour de son séjour). En fait, Alphonse s’appelle Mohamed et habite Paris. Son père a décidé de l’envoyer en vacances chez son frère, Salah, qui vit dans le Nord de la France. Salah est algérien, comme Mohamed, mais il a épousé une blanche et a renoncé à ses origines… Ses enfants sont catholiques et ils n’aiment pas les arabes. Alors Mohamed a été rebaptisé Alphonse, pour faire plaisir à sa cousine Juliette.

C’est avec sa voix d’enfant que Mohamed nous parle de ses 11 jours passés dans sa famille du Nord. Il nous parle de sa confrontation avec cette famille, si différente de la sienne, et de sa confrontation avec un milieu hostile aux arabes. Mais il va aussi faire connaissance de Théo, un juif polonais, avec qui il vivra une très belle amitié. Et puis il y a aussi Annabelle : « Plus belle que toutes les filles de la rue Montorgueil et de la rue Tiquetonne. Plus belle que toutes les filles du deuxième arrondissement. Plus belle que toutes les filles de Paris. Plus belle que maman, aussi. » (p.81)

J’ai beaucoup aimé ce roman qui nous parle d’une autre époque, pourtant très proche. D'un autre temps. Le choix de décrire ces 11 jours à travers la voix d’un garçon de 11 ans donne un ton enfantin, mais en même temps, cet enfant n’est pas dupe. Et tout le long du roman, il y a cette question qu'il se pose une fois adulte : comment se comporter lorsqu’on revoit ces gens qui nous ont fait souffrir il y a tant d’années ?

Encore une belle découverte ! (Je les enchaîne !)


Alice aussi a lu ce roman.



A propos de l’auteur
http://www.evene.fr/celebre/biographie/akli-tadjer-19534.php






Photo Couverture : Amazon.fr
Photo Auteur : Evene.fr

7 commentaires:

BelleSahi a dit…

Oui il a l'air pas mal ce livre. Merci pour le proverbe polonais !

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : Le proverbe polonais est au début du roman. C'est vraiment un roman sympa, bien que pas forcément joyeux (à cause du racisme, notamment). C'est une belle tranche de vie.

cathulu a dit…

Très joli roman sensible et attachant

Gambadou a dit…

J'aime beaucoup cet auteur et ne connais pas celui là. Je note.

Caro[line] a dit…

@ Cathulu : Tu viens de faire un très bon résumé de ce livre !

@ Gambadou : Je ne connaissais pas du tout cet auteur. Que conseillerais-tu d'autre de lui ?

Malice a dit…

Moi j'ai beaucoup aimé ce livre je touchant, grande sensibilité.
Livre à lire vraiment, car il fait un écho avec l'actualité.

Jo Ann v. a dit…

Ça fait longtemps que j'ai envie de lire ce livre! Tu me le fais rappeler! :)