27 juin 2008

La main de Dieu - Yasmine Char

Gallimard - 2008

Si si, rassurez-vous, je suis bien en train de lire les livres pré-sélectionnés pour le prix Landerneau ! Je viens de finir le 4ème, mais je suis très en retard dans mes compte-rendu.



Voici donc le premier livre que j'ai lu parmi les 8 livres que j'ai reçus. Et figurez-vous que c'est justement ce roman qui a reçu le premier prix Landerneau, il y a quelques jours de cela !


« Il y a une jeune fille, quinze ans, qui court le long d'une ligne de démarcation.
Il y a le Liban, ce pays depuis si longtemps en guerre qu'on oublie parfois que la guerre est là.
Et puis dans la guerre, il y a l'amour. L'amour de la jeune fille, pur comme un diamant : pour le père, pour l'amant, pour la patrie. Grande absente, la mère ne sait rien de cet amour. Elle est partie sans laisser d'adresse.
La jeune fille ne sait pas comment faire pour grandir là, tiraillée entre deux cultures, happée par la violence.
Alors elle court.
C'est l'histoire d'une fille en robe verte qui virevolte dans les ruines, qui se jette dans les bras d'un étranger, qui manie les armes comme elle respire. L'histoire d'une adolescente qui tombe et qui se relève toujours. »

(4ème de couverture)

Pourquoi se priver de retranscrire le 4ème de couverture quand je trouve qu'il parle si bien de l'histoire de ce livre ? (Ajouter à cela une grande part de fainéantise aussi... et pardonnez-moi, il est tard et j'ai plein de billets en retard !)

Voici donc un très beau roman ! Bien qu'il ne fasse même pas une centaine de pages, j'ai trouvé l'histoire très dense. Dans le bon sens du terme : un roman court mais intense, et je n'ai pas trouvé que trop de choses sont rapportées. C'est une histoire dure mais très bien racontée. L'écriture est belle ; la construction originale et maîtrisée : l'auteur alterne un récit à la 1ère personne et à la 3ème personne du singulier (mais c'est toujours le même personnage qui s'exprime) sans que cela ne perturbe notre lecture, bien au contraire. Cela ajoute une touche originale à ce roman !

Si le 4ème de couverture vous tente, alors lisez ce roman sans hésiter !

A noter que La main de Dieu est le premier (merci "Anonyme" !) deuxième roman de Yasmine Char, une jeune femme née au Liban et vivant en Suisse depuis douze ans.

Retrouvez aussi les avis d'Amanda, Anne, Cathulu, Fashion, Katell, Lily, Lou, Michel, Pascal, Papillon et Stéphanie !


Pour revenir au prix Landerneau...
Je trouve la présence ce roman dans les 8 pré-sélectionnés tout à fait justifié : Yasmine Char a un réel talent littéraire, qui plus est original, avec une histoire forte. Cela colle parfaitement à la vocation du prix.

9 commentaires:

Anne a dit…

J'ai choisi de lire le primé en dernier, alors à bientôt!

Florinette a dit…

Il fait déjà partie de ma LAL, j'attends juste que ma biblio le reçoive ! ;-)

sylvie a dit…

peut-être une idée pour mes livres pendant mes vacances...
mais je commence à en avoir beaucoup déjà...

chiff' a dit…

Bon, je note!! Pas pour tout de suite mai je note!!

Caro[line] a dit…

@ Anne : Si tu n'avais pas encore commencé tes lectures au moment de l'annonce des résultats, c'est vrai que c'est une très bonne idée de garder le lauréat pour la fin.

@ Florinette : Si tu veux que je te le prête, n'hésite pas, fais-moi signe !

@ Sylvie : Ce livre peut s'ajouter sans problème dans ta pile pour les vacances car il est vraiment court (moins de 100 pages).

@ Chiff' : Bonne idée ! ;-)

Nath a dit…

J'ai acheté ce roman au cours de mes vacances d'été et je pense le lire très bientôt... Merci pour ton avis enthousiaste !

Caro[line] a dit…

@ Nath : N'hésite pas à repasser me dire ce que tu en as pensé !

Anonyme a dit…

C'est un très bon livre. Cependant, une précision: ce n'est pas le premier roman de Yasmine cHar puisqu'elle a publié en 2004 chez Favre, "A deux doigts".
Pourquoi a-t-elle eu le Prix du Premier Roman 2008? Je ne sais pas...

Caro[line] a dit…

@ Anonyme : Merci de cette précision, je vais m'empresser de rectifier mon article ! En fait, j'ai écrit cela car c'est ce que j'ai lu dans le dossier de presse du prix Landerneau... mais vous avez bien raison, il y a eu un autre livre avant.

Et pareil, je ne comprends pas cette histoire de Prix du Premier Roman 2008. Y aurait-il une subtilité que nous ne comprenons pas ? ;-)