01 février 2008

Lettre d'une inconnue - Stefan Zweig

*** Challenge Fashion's Klassik List ***


Fashion Victim, dans sa grande bonté, a glissé dans son Challenge Fashion's Klassik List une nouvelle de seulement une cinquantaine de pages. Je l'en remercie. Non pas parce que ça se lit vite, mais parce que cette nouvelle intitulée Lettre à une inconnue est tout simplement somptueuse !

L'histoire
Une jeune femme écrit une longue lettre à un auteur alors que son enfant vient de mourir... Elle lui révèle alors qu'elle l'aime depuis que leurs regards se sont croisés alors qu'elle n'avait que 13 ans. Elle lui décrit alors la naissance de son amour pour lui et la vie de cet amour à sens unique...

Je dois avouer que j'étais un peu sceptique à l'idée de lire Stefan Sweig. Un a priori venu de je-ne-sais-où qui s'est révélé complètement idiot ! En effet, cette nouvelle m'a complètement chamboulé ! L'écriture est magnifique et Stefan Zweig (d)écrit si bien cet amour, si beau, si pur mais cruel puisqu'à sens unique. Cruel aussi parce que la vie de cette jeune fille n'a tourné autour que de lui, sans aucun espoir d'un amour réciproque. Un véritable sacrifice qu'on pourrait avoir du mal à comprendre mais qu'on lit sans se poser aucune question, emporté par l'écriture de Zweig !

Voici donc un 2ème bon point dans ce challenge Fashion's Klassik List ! Il ne me reste plus que trois livres à lire, soit... 2200 pages environ. Oui, je sais... y a du boulot !


PS 1 : A noter que l'affiche est celle d'une des adaptations cinématographiques de cette nouvelle. Avec Joan Fontaine et Louis Jourdan dans les rôles principaux. Elle date de 1948.

PS 2 : Merci Emeraude pour le prêt !

21 commentaires:

amanda a dit…

j'adore la couverture !

Emeraude a dit…

mais de rien ! et je suis ravir que Zweig t'ai plu ! je vais m'y remettre je pense (je n'en ai lu aucun depuis que j'ai passé le bac, c'est dire si c'était y a longtemps ;-))

Soïwatter a dit…

Et comme tu vois, c'est pas pour rien qu'il est considéré comme l'un des plus grands auteurs autrichiens. Il écrit tellement bien. Pour ma part, j'ai les "24 heures dans la vie d'une femme" qui m'attend dans mon challenge.

Anonyme a dit…

J'aime beaucoup, beaucoup Stefan Zweig et j'ai aussi beaucoup offert le joueur d'échecs, très court mais magnifique. Heureuse que cette découverte te plaise!
Elou

Lucile a dit…

Noté! (pfiou! ma LAL a pris une sacrée claque depuis janvier!)

goelen a dit…

j'ai hâte de le lire celui-là mais pour l'instant il est invisible à la biblio...

Gambadou a dit…

Moi qui ne savait pas avec quoi commencer pour Zweig, maintenant, c'est bon..

Cagaroule a dit…

Ce livre est génial! Même si je ne suis pas objective car j'adore cet auteur... Je crois que c'est quand même un de ceux que j'ai préféré.

Si tu décidais de continuer par une des biographies qu'il a écrite, je te conseille Fouché ou Marie-Antoinette. Ca colle à l'histoire et explique pas mal de trucs!

Anne a dit…

S.Zweig ne méritait absolument pas ton scepticisme! Heureuse de voir que tu t'en es rendu compte toute seule ;-D T'as plus qu'à lire ses romans maintenant. Mon préféré: "La confusion des sentiments".

Caro[line] a dit…

@ Amanda : En fait, ce n'est pas la couverture du livre ! Moi, j'ai lu cette nouvelle dans le recueil intitulé Amok, mais je préfère l'affiche de l'adaptation cinématographique à la couverture de ce recueil-là.

@ Emeraude : Enfin pas si longtemps que ça non plus... ;-)

@ Soïwatter : Comme quoi, il n'y a pas de hasard... !!! ;-) J'attends ton billet sur 24 heures... !

@ Elou : Il faut que j'ajoute Le joueur d'échecs à ma LAL aussi !

@ Lucile : Ca, c'est l'effet Blog ! ;-)

Caro[line] a dit…

@ Goelen : Comme je le disais à Amanda, cette nouvelle fait partie d'un recueil intitulé Amok, disponible en poche. Je crois aussi qu'on peut trouver ce texte dans l'intégrale des oeuvres de Zweig parue en poche aussi. En tout cas, je ne pense pas que tu puisses trouver cette nouvelle seule.

@ Gambadou : Je ne connais pas le reste de l'oeuvre de Zweig, mais en effet, cette nouvelle me semble un bon début. :-)

@ Cagaroule : Je me rends compte que je ne sais pas grand chose de Zweig, car je ne savais pas qu'il avait écrit des biographies aussi. Mais bon, ce genre me branche moins... En même temps, j'aime beaucoup son écriture donc pourquoi pas ?

@ Zweig : Mon scepticisme était stupide !!! Je ne sais pas où j'étais allée chercher cet a priori !!! Je suis bien contente d'avoir été poussée par Fashion finalement. Je vais ajouter La confusion des sentiments à ma LAL, ainsi que La pitié dangereuse qui est le préféré de Fashion.

Karine a dit…

Elle n'est pas facile à trouver, cette lettre!! Mais jusqu'à maintenant j'ai aimé ce que j'ai lu de Zweig! je devrais mettre la main dessus au cours de l'année!!!

Anne-Sophie a dit…

C'est l'une de mes nouvelles préférées de Zweig et la 1ère que j'ai lue. Un choc ! J'avais 16 ans...

Tamara a dit…

Oh !! je vais faire les yeux doux à Emeraude pour un prêt ! :-))
(je sais, j'avais dit : plus d'emprunt, mais là, comment résister ?)
Je peux te prêter le Joueur d'Echecs si tu veux, un jour...

Caro[line] a dit…

Hi hi hi ! Je viens de me rendre compte que j'ai écrit @ Zweig au lieu de @ Anne. Quel lapsus !!! ;-)

@ Karine : J'espère que tu vas vite arriver à la trouver, cette lettre !

@ Anne-Sophie : Oui, ça doit faire bizarre quand on a 16 ans de lire et découvrir un tel amour...

@ Tamara : Nous sommes trop faibles et nous ne savons pas résister à la tentation... !!! ;-) (Oui, je te l'emprunterai... un jour !)

fashion a dit…

ben il est où mon com' ? Ah, technologie, technologie...

Caro[line] a dit…

@ Fab'shion : Heu... ben j'le vois pas... (Elle a bon dos, la technologie ! ;-))

Mo a dit…

j'espère que ça t'a donné envie d'en lire d'autres de lui, c'est un auteur que j'adore!

Caro[line] a dit…

@ Mo : Oh oui, j'ai bien envie de découvrir les romans de Stefan Zweig maintenant.

Soïwatter a dit…

Finalement je vais commencer quand même par la "lettre d'une inconnue". Je viens d'acheter chez Marissal Bucherei (librairie allemande en pleine rue Rambuteau à côté de Beaubourg) un recueil des principales nouvelles de Zweig à un prix défiant toute concurence... et en allemand en plus. Quand on sait où chercher, on peut trouver des perles rares sur Paris...

Caro[line] a dit…

@ Soïwatter : J'ai vu ça sur ton blog ! Je suis persuadée qu'on peut trouver plein de choses chouettes à Paris ou ailleurs. Il faut juste se donner la peine de chercher... avec un peu d'aide de la Chance (être au bon endroit au bon moment) !