05 février 2008

Lettre à D. - André Gorz



Voici le début du livre qui constitue le 4ème de couverture :
« Tu vas avoir quatre-vingt deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses que quarante-cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante-huit ans que nous vivons ensemble et je t'aime plus que jamais. Je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. »

Avant de me décider à lire ce roman dont je connaissais le 4ème de couverture, je savais aussi que ce livre était une lettre d'amour d'André Gorz à sa femme, écrite un peu plus d'un an avant qu'il se suicide avec elle, cette dernière étant gravement malade.

Je trouvais cela énormément romantique ! Je m'attendais donc à une lettre emplie de romantisme, de grands sentiments et de belles déclarations. Le récit d'une belle histoire d'amour. Cette lettre commence bien ainsi avec le récit de leur rencontre et les débuts de leur histoire. Et très vite, André Gorz nous parle de l'influence de sa femme sur son travail. Et là, j'ai décroché. C'est évident que sa femme a été primordiale pour lui, qu'elle a fait preuve d'énormément d'abnégation pour son travail, que leur amour était une grande et belle chose, mais pour moi, ces passages étaient trop intellectualisés et trop centrés sur lui-même pour que j'accroche. Dommage !

Retrouvez les avis de Chiffonnette, Gambadou et Bernard (du Blog des Livres). (Si je vous ai oublié, signalez-le moi !)

PS : Merci à Olivier pour le prêt !

10 commentaires:

Fafa a dit…

Je sollicite un prêt ! La phrase que tu as citée m'a retournée, si je ne le lis pas dans la minute je vais mourir.

Biyaz

Caro[line] a dit…

@ Fafa : Malheureusement, ce livre est un livre emprunté... je crois qu'une descente au temple de la perdition va être de rigueur. ;-)

goelen a dit…

ça fait longtemps que je lorgne dessus. Il va falloir que je me décide...

Caro[line] a dit…

@ Goelen : A toi de voir... ! Dans tous les cas, il est court, donc tu ne perdras pas trop de temps au cas où tu n'aimerais pas. ;-)

Anonyme a dit…

J'avais beaucoup aimé, c'est une formidable lettre d'amour. Mais c'est vrai qu'on peut lui reprocher d'être égocentrique.

Carine a dit…

Ce quatrième de couverture est très beau. Je comprends qu'on puisse avoir envie de lire le livre après avoir goûté à cet extrait.

Dommage que tu n'aies pas accroché tout au long du livre ... mais c'est souvent le piège des quatrième de couvertures (ou pire des attentes faites via les impressions d'autres personnes qui ont pu lire le livre et ont beaucoup aimé)

Fafa a dit…

rhaaa la descente au temple de la turpitude m'a ruinée...grrr...ceci dit une fois que j'aurais lu le livre je pense que je le mangerai histoire de rentabiliser.

gngrn

Bizzz

Karine a dit…

La citation m'interpellait beaucoup... mais si le reste n'est pas dans le même genre, je crois que je vais passer. Pour une fois que je ne note pas!!!

Caro[line] a dit…

@ Anonyme : C'est vrai que c'est une belle lettre d'amour mais ce n'est pas le genre de lettre d'amour que je m'attendais à lire et ce n'est pas le genre de lettre d'amour que j'aime lire.

@ Carine : Je ne lis plus les 4èmes de couverture depuis quelques temps maintenant. J'ai toujours peur d'y lire quelque chose qui gâcherait le plaisir de ma lecture ! Et puis j'adore la surprise de la découverte... :-)
Mais dans ce cas-là, j'avais entendu beaucoup de bien de ce livre et le 4ème de couverture m'avait conforté dans mon envie de le lire. Dommage !

@ Fafa : Quelle merveilleuse idée ! Faire des livres qu'ensuite on peut manger. C'est écologique et économique. :-)

@ Karine : C'est vrai que c'est un vrai soulagement quand on lit un billet de blog et qu'on ne note pas le titre au final. ;-)

sylvie a dit…

J'ai beaucoup aimé ce livre que j'ai lu avant leur suicide.
Ce livre est plus qu'un hommage, il est poignant dans sa quête de vérité et de recherche du plus juste pour dire son attachement.
A 80 ans, il veut parler de l'essentiel de sa vie : la relation miraculeuse qu'il a connue avec sa femme, et il se sent coupable de ne pas l'avoir fait plus tôt.

http://sylvie-lectures.blogspot.com/2007/07/lettre-d-histoire-dun-amour-andr-gorz.htmlZZZ