09 octobre 2007

Quand une LCA voyage…

… elle ne lit pas beaucoup !

Je ne me faisais pas énormément d’illusions avant de partir en vacances : je me doutais que je ne lirais pas beaucoup !

Et en effet, je n’ai pas eu trop le temps de lire…

A l’aller dans l’avion, je n’ai pas pu résister à Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes, jusqu’au bout du monde, le 3ème opus de cette saga de pirates que je n’avais toujours pas vu, ni à Drew Barrymore et Eric Bana dans Lucky you.

Au retour dans l’avion, je n’ai pas pu résister au sommeil… pas profond, mais assez quand même pour me faire piquer du nez quand je commençais à lire 2 ou 3 lignes !

Et bien que nous ayons parcouru 5140km en voiture, je n’en ai pas passé un seul à lire car soit je conduisais (environ 2000km !), soit je faisais GPS, soit je jasais avec le conducteur, soit j’admirais le paysage (et là, il y avait de quoi faire !).

J’avais – quand même – emporté 4 livres avec moi : Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell, Bad girl et Bad girl on the road de Cameron Tuttle, et Qui se souvient de David Foenkinos ? Forcément, j’ai commencé par Autant en emporte le vent. Je n’en ai lu que 250 pages (sur les 1200 que mon édition compte !) pendant mes 4 semaines de vacances, mais ce furent 250 pages de bonheur !
Ah Rhett ! Quel homme ! Je suis tombée en amour. :-)


… elle visite des librairies !

La toute 1ère librairie que j’ai découverte au Québec, c’est Renaud-Bray. C’est une chaîne, un peu comme la FNAC…

N’ayant qu’une vingtaine de minutes devant moi, j’ai fait rapidement le tour des rayons en compagnie de mon amie Carine (je vous parlerai d’elle plus loin). J’ai pu constaté qu’il y avait plein de romans français de la rentrée et d’auteurs français en général. Bien sûr, j’ai tout de suite repéré Qui se souvient de David Foenkinos ? Je suis quand même repartie avec un roman, La tournée d’automne de Jacques Poulin, une édition Babel qu’on ne trouve plus neuf en France. Je le tenais enfin !

Bien que nous ayons passé 2 jours à Montréal en compagnie de mon amie Carine, nous ne sommes pas entrés dans d’autres librairies. Mais je savais que je me rattraperai à Québec… !

Avant cela, je suis « tombée » sur 2 autres librairies.

Tout d’abord, à Sainte-Anne-des-Monts, une petite ville de la Gaspésie… Il faisait gris, nous étions dans une zone commerciale pas très attrayante (IGA, Tim Horton’s et des vendeurs de voiture nous entouraient) et là, je vois une librairie ! L’Expression. Il m’a fallu aller jusque devant la porte pour y croire vraiment ! Nous entrons et là, c’est notre 1er choc culturel. Jusqu’à présent, nous avions été habitués à des commerçants aimables et accueillants. Et là… on se serait crû en France ! En fait, je crois que nous avons eu la malchance d’entrer au moment où la libraire souhaitait fermer son magasin. Cela ne m’a pas empêché de fureter dans les rayons et de trouver quelques livres d’auteurs québécois… (Ne vous inquiétez pas, je vous parle de tous les livres que j’ai rapportés plus loin !)

Ma 2ème rencontre improbable avec une librairie a eu lieu sur l’île d’Orléans, une petite île de 7000 habitants à côté de la ville de Québec. Il y a 6 villages sur l’île, dont celui de Saint-François. Il y a très peu de magasins sur l’île, et pourtant, à côté de l’église, il y avait une librairie, Note à la page !

On y trouve des livres neufs, mais surtout des livres d’occasion et donc autant vous dire que je me suis régalée. :-) Surtout que les libraires étaient de très bons conseils. Je n’ai pas pu résister à plusieurs de leurs suggestions !

Et enfin… Québec ! Jules m’avait recommandé la librairie Pantoute de la rue Saint-Jean, dans le Vieux-Québec. Alors quand nous sommes passés devant, je n’ai pas pu résister et j’y suis allée !

J’y ai rencontré Eric Simard, un des libraires, qui laisse régulièrement des commentaires sur le blog de Jules et qui a lui-même un blog que je ne connaissais pas avant de le rencontrer. Bien que nous ne nous connaissions pas du tout avant de nous rencontrer, cela ne nous a pas empêché de jaser ! Une rencontre très sympa ! Et oui, bien sûr, je suis repartie avec quelques bouquins... (et des suggestions données par Eric !)

Le lendemain, nous sommes allés chez Renaud-Bray à Sainte-Foy (un quartier de Québec) mais j’ai été très courageuse et je suis repartie les mains vides !


De mes différentes excursions dans les librairies québécoises, j’ai retenu plusieurs choses :

- Il y a ENORMEMENT d’auteurs québécois à découvrir, c’est terrible !!!
J’en ai rapporté un infime échantillon et j’ai dû faire taire en moi la petite voix diabolique qui me taraude à chaque fois que j’entre dans une librairie pour ne pas en rapporter plus…

- La littérature française y est très présente, aussi bien les versions brochées que les éditions de poche. Mais…

- Les livres importés de France sont chers… Prenons, par exemple et à tout hasard, la version poche du Potentiel érotique de ma femme (qui - au passage - est un coup de cœur de la librairie Renaud-Bray) Il vaut 12,95$. A cela, il faut ajouter 7% de taxes (l’équivalent de notre TVA), soit environ 13,90$. Maintenant, on convertit en euros, ce qui donne : 9,70 euros. Je vous rappelle que ce livre fait seulement un peu plus de 100 pages et coûte moins de 5 euros en France. Et je ne parle pas des versions brochées…


… elle rapporte des livres !

En digne LCA, j’ai rapporté environ une douzaine de romans écrits par des auteurs québécois ou assimilés (c’est-à-dire des auteurs qui ne sont pas nés au Québec mais qui font partie désormais du patrimoine littéraire québécois !).


Anthologie de la littérature québécoise de Serge Provencher
(E.R.P.I, 2007)

Voici un livre pas trop épais qui me paraît être une bonne introduction à la lecture québécoise. C’est par celui-ci que je commencerai avant de m’attaquer aux autres romans rapportés du Québec !


Les Anciens Canadiens de Philippe A. de Gaspé père
(1863)

Un vieux roman du Canada français du 19ème siècle !


Maria Chapdelaine de Louis Hémon
(début du 20ème siècle)

Louis Hémon est un écrivain français qui a vécu au Québec, et ce roman – une œuvre posthume – est un des romans les plus célèbres du Québec !


Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy
(1945)

Voici encore un auteur non-québécois (mais canadien quand même) qui fait partie du patrimoine littéraire québécois ! C’est une vieille édition québécoise de 1947 en 2 tomes que j’ai achetée.


Jeanne, fille du Roy de Suzanne Martel
(1974)

Voici un roman qui parle des filles du Roy, ces jeunes françaises que Louis XIV a envoyées en Nouvelle-France (le Québec de ces temps-là) afin qu’elles se marient avec les émigrés français qui se trouvaient là-bas, afin de peupler cette région française.


La Tournée d’Automne de Jacques Poulin
(1993)

Ce roman m’avait été chaudement recommandé par Malice. Je l’ai cherché avant de partir au Québec (il est édité en poche chez Babel), mais il s’est avéré qu’il est indisponible en France en ce moment. Donc quand je l’ai vu chez Renaud-Bray à Montréal, je l’ai tout de suite acheté !


Abolissons l’hiver ! de Bernard Arcand
(1999)

Ce livre, je l’avais repéré chez Flo et elle avait dit qu’elle me le prêterait… mais je n’ai pas su résister à sa jolie couverture colorée !


Parlures d’Acadie
(Planète rebelle, 2007)

Voici un recueil de contes divers et variés, accompagné d’un CD où les auteurs des contes nous les racontent.


Amour.com de Michel Legault
(Guy Saint-Jean Editeur, 2007)


Caramel mou de Danielle Goyette
(Guy Saint-Jean Editeur, 2007)

Voici deux romans que j’avais repérés chez Allie ici et !


Nikolski de Nicolas Dickner
(Editions Alto, 2007 – Publié en France aux éditions Denoël)

Voilà un jeune auteur québécois qui m’a été vivement recommandé par le libraire de l’île d’Orléans et par Eric de la librairie Pantoute. Il semblerait que ce soit le roman du moment au Québec.
Site Internet du livre : http://www.editionsalto.com/nikolski/


Les carnets de Douglas de Christine Eddie
(Editions Alto, 2007)

Ce roman m’a été gentiment offert par Jules : merci ! C’est le 1er roman d’un auteur québécois et ce sera la Recrue du mois de novembre.


… elle rencontre d’autres LCA !

Ce voyage a été l’occasion pour moi de revoir mon amie Carine, une ancienne camarade d’école exilée au Québec, et surtout une LCA (non-blogueuse) digne de ce nom !!! Certains de vous l’ont déjà croisé sur leurs blogs où elle laisse régulièrement des commentaires, ainsi que sur mon blog. J’ai été ravie de passer du temps avec toi, Carine ! (et aussi que tu aies aimé le dernier Blondel et le dernier Foenkinos !)

Et comme certains d'entre vous le savent déjà, lors de mon passage dans la ville de Québec, j’ai fait la connaissance de Jules ! Nous avons passé un super moment dans un pub, autour d’une bière, à jaser de blogs et blogueurs, de livres, du Québec et de nous tout simplement ! J’ai été ravie de faire ta connaissance, Jules !

Dommage, les filles, que nous habitions si loin l’une de l’autre !


23 commentaires:

Fafa a dit…

Mouhaha je suis morte de rire on dirait moi en vacances. LA ME-ME jte jure à extirper des éditions originales d'auteurs du cru a revenir avec 500 livres du pays concerné ...etc.
Je suis fan de la littérature francophone en général, je la trouve très riche et très imagée. Par contre je ne connais rien des auteurs que tu cites et assez peu la littérature québecoise. Tu m'ouvres donc d'infinies perspectives.
:)
BizZ

Gaël a dit…

La petite note qui sert à rien :

Louis Hémon est né à Brest (chez moi, donc!) et vous pouvez croiser un peu partout des rues Louis Hémon, et même Maria Chapdelaine un peu partout dans le département. Je ne sais pas si c'est très courant de donner le nom d'un livre à une rue...
Beau billet en tout cas. Un de mes rêves les plus chers est d'aller au Québec, et ton billet m'y encourage de plus belle.

Carine a dit…

:))
Tu m'étonnes que tu sois revenue avec une vingtaine de kilos en plus !!! T'es incorrigible !

Moi aussi j'ai été très contente d'être en ta compagnie... Et ravie aussi que tu aies passé de belles vacances !!!

On se revoit en décembre !

fashion victim de sa curiosité pour la littérature québécoise a dit…

Je vois que tu n'as pas chômé ;)))! Vivement les critiques (et les prêts, car tu nous les prêtras tous ces jolis livres, dis, Caro[line] ? :)))!

Malice a dit…

Très chouette la Miss pour ce billet,cela me rappel des souvenirs ;-)))

Mon avis concernant le Bonheur d'occasion : ce n'est pas le livre de Gabrielle Roy que je préfère (c'est le plus connu, car avec ce livre elle a remporté le prix Fémina) Moi je préfère Ces enfants de ma vie ou la petite poule d'eau.
Tournée d'automne, te rappellera ton séjour. Nikolski est un livre qui a été repris par les éditions Denoël en France. C'est un livre qui est sorti il y a un petit moment ... mais fort intéressant d'ailleurs livre lu part certaines blogueuses ;-)

mo a dit…

ça donne envie... Maria Chapdelaine m'avait beaucoup plu, et marqué sans doute car je m'en souviens très bien, même si ça fait longtemps!
Sinon je te conseille Michel Tremblay, publié chez Babel, donc trouvable en France.

Caro[line] a dit…

@ Fafa Always-the-number-one :
J'avoue que c'est la 1ère fois que je fais cela ! C'est l'effet blog-LCA surement. :-)
Bon aussi, c'est facile car c'est un pays francophone. Peut-être que si j'allais à Bruxelles ou en Suisse ( :-) ) dans les mois qui viennent, j'aurais la même attitude !!!
Maintenant, j'ai vraiment hâte de me mettre à la lecture de ces bouquins. Car comme toi, je ne connais rien à la littérature québécoise et j'ai très envie de la découvrir et de partager mes découvertes avec vous !

@ Gaël :
Je ne trouve pas que ta note sert à rien ! Au contraire, je la trouve très intéressante ! C'est vrai qu'il n'est pas courant de donner le nom d'un livre à une rue. La prochaine fois que j'irai en Bretagne, je ferai plus attention aux noms de rues.
Et je t'encourage vivement - si tu le peux - à te rendre au Québec car c'est vraiment un très beau pays pour plein de choses !!!

@ Carine :
Hé hé hé !!! Je n'ai pas pu résister, et encore, je me suis VACHEMENT réfrénée le dernier jour chez Renaud-Bray !!! ;-)

@ Fab'shion Victim :
Bien sûr que je vous les prêterai !!!
Par contre, je suis surprise que tu n'aies pas réagi sur la photo de Rhett... (tu ne devais pas être bien réveillée à 6h15 !!!). Je suis tellement fière de cette trouvaille et personne n'y fait référence ! :-(

@ Malice :
J'ai vu Nikolski sur un blog dernièrement, il me semble. Mais je n'en avais jamais entendu parler avant cela ! Tu ne peux pas savoir comme j'ai hâte de m'attaquer à ma phase littérature québécoise. :-)

@ Mo :
Dans ma PAL, j'ai le 1er volume des chroniques du Plateau Mont-Royal de Michel Tremblay ! Celui-ci, je l'avais acheté avant de partir. :-)

Tamara a dit…

Mais à quoi as-tu donc résisté ?! Bravo pour cette folie québécoise, on en profitera tous sur ton blog ! (ta valise a dû souffrir, au retour !!!)

JULES a dit…

Un beau résumé-librairies-québécoises! Moi aussi je suis ravie de t'avoir connue! À bientôt dans les librairies de Paris à petits prix!! :)

fashion butler a dit…

Ben si, je l'avais vue la photo, mais que dire ? Il est booooooooooo, c'est tout! (et il est à moi, gnarf gnarf gnarf)

Flo a dit…

Ah la la tu es incorrigible !!! J'aurais dû te l'envoyer directement le Arcand ;)
Pas croyable cette fille :p
Tu peux aussi lire le Turcotte avant de me l'expédier :)
Cela dit, 12 livres en 3 semaines de vacances, ce n'est pas beaucoup ! J'en ai rapporté une bonne vingtaine de Paris pour un séjour de quelques jours (à croire qu'on ne trouve rien à Toulouse ;)

chiffonnette a dit…

Ca fait envie! Mais le retour doit être dur!!! Bon courage!

Emeraude a dit…

Très beau ton billet!
Ca me fait revivre mon voyage au Québec. Je suis moi aussi allée dans une librairie dans le vieux québec, probablement celle-là d'ailleurs. J'étais avex mon amie québecoise qui m'a fait acheter un truc de légendes québécoises "la chasse galerie"!

Je suis du même avis que Fashion, tu les prêteras, n'est ce pas ?
J'ai déjà un oeil sur le jacques poulain et surtout sur amour.com que j'ai vu il y a déjà pas mal de temps chez Allie!!

Mis à part tout ça, je remarque surtout que maintenant, tu parles québécois!
Enfin, tu n'en as retenu qu'une expression apparemment : "jaser" ;-)
C'est merveilleux cette langue n'est ce pas ?
Et ce pays aussi ;-)

Venise a dit…

Ah, les liens, c'est précieux (je suis ici par Jules et Lucie), on finit par être intriguée ! J'en ai eu "pour mon argent" en lisant ta liste. Ton premier choix me fait la leçon car je ne l'ai même pas lu (HON !). J'appuie cent mille fois "Nickolski", ce Dickner est mon petit génie. Le souffle m'a coupé quand j'ai lu que Gabrielle Roy n'était pas Québécoise, j'ai eu vraiment peur ! Même si elle a passé son enfance au Manitoba (qu'est-ce que c'est une quinzaine d'années sur soixante-treize!), elle est pour moi du plus pur "québécois" puisqu'elle est une peintre du Québec, avec ses mots bien sûr.
Et puis, certains de tes titres me donnent des idées. Et la prochaine fois que je vais à L'Ile d'Orléans, j'entre dans cette petite librairie, juré ! Non, mais j'ai honte moi là !

Caro[line] a dit…

@ Tamara :
J'ai résisté à Marie Laberge, Anne Herbert, Michel Tremblay, Félix Leclerc, etc. :-)))
Plutôt que la valise, c'est mon chum (copain) - qui a dû la monter au 5ème étage (et notre immeuble n'a pas d'ascenceur !) - qui a souffert !

@ Jules :
Ah oui, le RDV est pris à Paris ! Je t'emmènerai chez Gibert. :-)

@ Fab'shion pas-Butler-du-tout :
Hé oh, c'est moi Mme Butler ! ;-)

@ Flo :
12 livres en 4 semaines en fait. Donc tu vois j'ai VRAIMENT été très raisonnable. :-)))
(Je t'envoie tout de suite le Turcotte car j'ai assez de livres dans ma PAL québécoise pour le moment !)

@ Chiffonnette :
Merci ! Ce qui est dur, c'est de devoir aller travailler alors que je préfèrerais trier mes photos, vous raconter plus en détails mes vacances et lire les livres de ma PAL québécoise !

@ Emeraude :
Merci Emeraude !
Et comme je l'ai déjà dit à Fab'shion, je vous prêterai les livres québécois qui vous intéresseront. :-)
"jaser", c'est le mot québécois que j'ai trouvé le plus facile à caser pour le moment ! J'essayerai de temps en temps d'en caser d'autres... (cf. ma réponse à Tamara !) Et en effet, le québécois et les québécois sont charmants !

@ Venise :
Enchantée ! En fait, je connais déjà un de tes blogs (depuis pas longtemps) : c'est Christian Sauvage qui me l'avait recommandé avant mon départ. C'est récent donc je ne te connais pas encore trop. J'ai crû voir que tu avais fait un article sur Marie Laberge... je me le garde au chaud pour le lire bien tranquillement. :-)
Et oui, je te conseille la librairie de l'île d'Orléans. Je pense qu'il y a moyen de trouver des trucs sympas dans les livres d'occasion !
Nikolski a l'air de faire l'unanimité, non ?
En tout cas, à bientôt, ici ou chez toi !

Venise a dit…

En lisant attentivement une deuxième fois ton billet, j'ai réalisé qu'il y a toute petite erreur, c'est à dire que la taxe sur les livres au Québec n'est pas de 13.5 % comme les articles en général, mais bien une seule taxe de 7%. Malgré tout, l'affirmation reste vraie, les livres sont chers, là je suis bien d'accord !
J'ai composé un billet sur mon blogue pour diriger mes lecteurs jusqu'à ton message et ses nombreux commentaires parce que vraiment ça fait chaud au coeur de vous entendre !

Lamousmé a dit…

ben voilà!!!!!! c'etait pas difficile!!! :o)))))))) bon par contre à la douane il devrait arréter les dangereuses LCA qui rentre avec des kilos de livres!!!!! mouhahhahahhaha

Caro[line] a dit…

@ Venise :
Merci pour ta précision sur la taxe sur les livres au Québec ! J'ai mis à jour mon billet en conséquence. :-)

Et merci beaucoup pour ton billet sur ton blog !

@ Lamousmé :
Tu m'avais mis la pression alors me suis dépêchée !!! ;-)
Que veux-tu que la douane dise ?!? Je fais marcher l'économie québécoise !!!

Zag a dit…

Eh ben, quel billet !! T'es une fille qu'a d'la jasette, dis-moi ! :D

thom a dit…

Tout ça ??? Eh bien...! Tu n'as pas chômé !

Caro[line] a dit…

@ Zag :
Tu ne t'en étais pas déjà rendu compte ? ;-)

@ Thom :
Les vacances, ce n'est pas fait pour ne rien faire, hein ? ;-)

Réjean a dit…

Bravo pour ce petit périple dans nos librairies. Pour Québec, vous avez choisi la bonne. Si les livres français sont chers ici, c'est à cause des coûts de transport et de la force de votre euro. Bonne lecture ! Et revenez nous voir !

Caro[line] a dit…

@ Réjean :
La librairie Pantoute de Québec m'avait été vivement recommandée par Jules !
J'espère pouvoir revenir vous voir un jour car j'ai vraiment beaucoup aimé le Québec. :-)