30 octobre 2007

Trois questions à... Louise Desbrusses


C'est au tour de Louise Desbrusses de répondre à mes 3 questions. J'ai découvert cet auteur avec son 2ème roman, couronnes boucliers armures, au style si différent de ce que j'ai l'habitude de lire mais dont la musique a su me guider !

Un énorme merci à Louise pour ses réponses !


- Quel est votre dernier livre coup de coeur ?

Les bavardages du seul de Mustapha Benfodil, 2003, Ed. Barzakh (Alger), découvert à Alger au printemps dernier. Malgré des difficultés de lecture (des phrases en arabe dialectal) j'ai été très impressionnée par l'audace de l'auteur. Sa voix. Unique. Dommage que les difficultés liées aux passages en dialectal (trop de notes de bas de pages, m'a expliqué l'auteur. Traduire dans le texte enlèverait de sa saveur au livre) rendent sa publication par un éditeur français difficile.


- Avez-vous un livre ou un auteur culte ?

Non.


- Comment lisez-vous ?

Je lis peu et au hasard. Les textes savent arriver quand on a besoin d'eux. Romans, essais, articles prêtés, offerts, conseillés, trouvés sur internet, etc. Je crois que je lis peu, mais en fait, ce n'est sans doute pas vrai. Je lis beaucoup de bribes à toutes sortes de moments. Une phrase piochées dans un journal, un paragraphe-là, quelques pages debout dans une librairie, un fragment de roman ou de BD en attendant des amis, etc... Les romans, c'est plutôt le soir ou la nuit que je les lis. Je m'allonge toujours pour lire. Je ne sais pas lire assise. Si le livre me plaît vraiment, je le lis d'un trait. Sinon, quelques pages prises au hasard suffisent, jusqu'au jour peut-être où j'entre dans le roman et je le lis d'un trait. On reconnaît les livres que j'ai vraiment aimé aux cicatrices qu'ils portent, pages cornées, notes, gribouillis divers.

1 commentaire:

Fafa a dit…

J'aime beaucoup cette phrase "les textes savent arriver quand on a besoin d'eux"

BizZ