13 juin 2007

Une pièce montée - Blandine Le Callet

J’ai récupéré ce roman au dernier dîner livres échanges. C’est Ariane qui l’avait apporté. Si je l’ai choisi, c’est parce que la critique de Tamara m’avait donné envie de le lire !


Bérengère et Vincent se marient. En grandes pompes. Tout a été préparé avec soin par Bérengère, aidée de sa mère et de ses sœurs. Elle veut que leur mariage soit parfait, de la tenue des enfants d’honneur à sa propre robe, en passant par les enfants d’honneur eux-mêmes.

Neuf personnes vont chacune à leur tour nous raconter ce mariage, mais aussi nous parler de la famille des mariés (c’est un milieu bourgeois), de leur vision de l’amour, de leur vie, de la vie.

Petit à petit, on en découvre un peu plus… Plus on avance et plus cela monte en puissance.

On commence avec Pauline, nièce de la mariée et demoiselle d’honneur, qui a des étoiles plein les yeux et qui rêve, un jour, à son tour d’épouser le prince charmant et de devenir une princesse comme sa tante.

Puis on continue avec le prêtre de la cérémonie (torturé par le Mal), puis la grand-mère de la mariée (au seuil de la mort), etc. jusqu’à arriver à la mariée elle-même, en passant avant par le marié.

J’ai énormément aimé cette façon de construire l’histoire et de nous révéler petit à petit toute l’histoire ! J’avoue qu’au départ, j’étais sur ma réserve et au fur et à mesure, j’ai été de plus en plus enthousiasmée.

A travers ce moment très important de la vie de Bérengère et Vincent, Blandine Le Callet utilise ces 9 personnages pour nous parler de l’amour, de la mort, de la vie. C’est très beau !

Mon verdict est donc très positif et j’attends avec impatience ses prochains romans !


Retrouvez aussi l'avis de BelleSahi, Cathulu, Gaël, Gambadou et Valdebaz.


A propos de l’auteur

Blandine Le Callet est née en 1969. Elle est mariée et mère de trois enfants. Maître de conférences à l’université Paris-XII, elle poursuit des recherches en philosophie ancienne et littérature latine sur les montres dans la Rome antique (elle a d’ailleurs publié un essai : Rome et ses monstres, Editions J.Millon, 2005). Elle habite aujourd’hui en région parisienne. Une pièce montée est son premier roman. (Source : Le Livre de Poche)






Photo Couverture : Amazon.fr
Photo Auteur : ICI

25 commentaires:

BelleSahi a dit…

Il est sur ma table de nuit, il attend son tour !

Anne a dit…

Ce roman est noté en rouge sur ma LAL!

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi & Anne : Lisez-le, lisez-le ! Il est bien. Et j'attends vos avis avec impatience. :o)

Tamara a dit…

OUF ! Je m'en serais voulue si tu n'avais pas aimé (en même temps, chacun ses goûts...). J'aime bien le côté léger et piquant, très bien pour lire cet été à la plage, campagne ou montagne !

Caro[line] a dit…

@ Tamara : Léger et piquant, c'est vrai, mais en même temps, il y a une critique et une réflexion sur le mariage, la vie, l'amour, etc.
Mais c'est vrai que c'est parfait comme lecture estivale !

Camille a dit…

Je l'ajoute à ma liste, tu me donnes envie!

Caro[line] a dit…

@ Camille : Si je t'ai donné envie de le lire, alors je dis "Mission accomplie" ! :o)

Gambadou a dit…

une bonne satyre des maraiges bourgeois qui m'a ravie

Florinette a dit…

Tout comme toi j'avais beaucoup aimé cette lecture très divertissante ! ;-)

choupynette a dit…

Ah, j'ai failli l'acheter l'autre jour, et puis au dernier moment, j'ai hésité!

Stéphanie a dit…

argh encore un livre qui a l'air d'être bien en te lisant :)
j'aime beaucoup l'idée des multiples personnes racontant le même évènement. Cela me rappelle un film mais impossible de donner le titre.

PS : à quand le pique nique des blogueuses au parc george brassens? :)

cathulu a dit…

Dommage que l'acidité soit tempérée à la fin !

Caro[line] a dit…

@ Gambadou : Je viens d'ajouter un lien vers ton article concernant ce roman !

@ Florinette : Tu en as parlé sur ton blog ? Car impossible de mettre la main sur un article parlant de ce roman !

@ Choupynette : La prochaine fois, n'hésite pas ! Surtout pour cet été. :o)

@ Stéphanie : Je ne vois pas le film dont tu parles, mais j'aime bien ce principe aussi ! Cela permet à l'auteur en plus de construire petit à petit tout l'événement et tout ce qui se cache derrière.
PS : Bientôt, je vous en parle sur mon blog !

@ Cathulu : Oh non, elle est pas mal, cette fin. Elle surprend finalement ! :o)

fashion victim a dit…

Je viens de l'acheter et je l'ai presque fini. Contrairement à toute attente, j'aime beaucoup beaucoup (j'avais peur d'être déçue et que ce soit un peu mièvre, va savoir pourquoi alors que tu dis le contraire...:))!

Caro[line] a dit…

@ Fab'shion Victim : Ne me ferais-tu pas encore totalement confiance ? ;o)
Bon ben dépêche-toi de le finir (au lieu de rêvasser de Colin Darcy et sa chemise mouillée !) pour nous en parler !

fashion darcy a dit…

Non mais pour qui tu me prends ? Je ne rêvasse pas sur Colin Darcy, je prends des notes pour rédiger une thèse sur les chemises mouillées au cinéma! :)))

Caro[line] a dit…

@ Fab'shion Darcy :
Voui, voui, c'est ça...
;o)

BelleSahi a dit…

j'ai ajouté le lien vers ton avis. Bonne journée !

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : Merci !
J'ai aussi mis le tien dans mon article.
Bonne journée ! :o)

thom a dit…

J'avais plutôt bien aimé, avec quelques réserves...en fait c'est typiquement le genre de bouquin que j'aurais envie de re-critiquer aujourd'hui : quatre mois après (environ), il ne m'en reste plus rien !!!

Caro[line] a dit…

@ Thom :
Je profite de ton passage sur mon blog pour dire à mes lecteurs d'aller faire un tour sur ton blog pour lire (au moins) tes chroniques (celles qui commencent par des chiffres romains) ! Je suis fan !

Bon, sinon, revenons à notre belle pièce montée...
C'est vrai qu'il y a des livres qu'on aime et qui quelques mois plus tard n'évoquent plus rien pour nous. (Je dois dire qu'il y en a vraiment beaucoup !)
Mais pour moi, c'est une part de la lecture : il y a les livres qu'on a détesté, il y a les livres qui resteront avec nous pour toujours (ou presque) et il y a les livres qui nous ont fait passer un bon moment mais c'est tout. Et toutes ses façons de ressentir un livre sont pour moi importantes !

La première chose qui compte dans la lecture, pour moi, c'est l'instant même de la lecture.
Après, si en plus, ce livre m'accompagne même après le moment de sa lecture, alors là, c'est la cerise sur le gâteau !

Praline a dit…

Un an après l'avoir lu, je garde surtout le souvenir ému de la première historiette... Cette petite fille charmante qui découvre la différence. Par contre, la narration du prêtre me donne encore quelques frisssons !

thom a dit…

Caro je suis extrêmement touché par cette pub ! C'est la première fois qu'on me fait un tel accueil, et voilà : ma petite montée des marches à moi :-) C'est très gentil, parce qu'il y a ma foi 87 chroniques mais personne ne va jamais voir les archives ! Enfin bref...la prochaine c'est demain, comme (quasiment) tous les mercredis.

Pour en revenir à Blandine...certes, mais attends, en fait il m'est arrivé pire : je viens de relire la critique que j'en avais fait le 5 mars dernier...je n'avais même aucun souvenir de l'avoir écrite. Paradoxalement, le commentaire est plutôt bon :

http://legolb.over-blog.com/article-5890265.html

Bizarre, tout de même. Mais peut-être que je commence à avoir lu trop de livres, mon cerveau aurait donc des fuites...:-)

Caro[line] a dit…

@ Praline : C'est vrai que le passage où cette petite fille découvre la différence et surtout la méchanceté des adultes envers Lucie, cette petite fille trisomique, est assez fort.

Caro[line] a dit…

Cher Thom,

J'aime faire découvrir et partager mes coups de coeur avec les autres. Donc c'est normal que je te fasse un ch'tit coup de pub, en passant !

En effet, ta critique sur Une pièce montée est positive. En revanche, on voit bien que pour tout le monde (enfin du moins, dans la majorité des cas), le livre est apprécié mais vite oublié. (Enfin moi, pour le moment, je n'arrive pas à l'oublier puisqu'on n'arrête pas d'en parler ! RDV dans 1 an pour voir ce qu'il en restera.)

Vivement demain ! :-)