11 juin 2007

La femme fatale - R.Bacqué & A.Chemin



« C’est toujours la même histoire :
celle d’un François qui ne veut rien lâcher,
celle d’une Ségolène qui mène son affaire dans son coin.
»
(p.216)


4ème de couverture

Ségolène Royal a surgi dans la course à la présidentielle sans qu'on saisisse vraiment où elle puisait son ambition.

Aiguillonnée par une blessure secrète, débarrassée de ses scrupules, investie d'une mission, elle a choisi de contourner le PS et François Hollande.

Seuls quelques proches ont compris l'incroyable scénario qui se jouait entre le premier secrétaire et la candidate. Rares sont ceux qui ont saisi l'ampleur du défi que cette dernière, en bousculant les réflexes militants et en plaçant les « éléphants » hors jeu, imposait aux socialistes en même temps qu'à son couple.

Ecartelée entre son parti et sa garde rapprochée, prête à bousculer tous les dogmes pour sauver ses chances, elle entraîne malgré elle son camp vers une défaite fatale, qui signe la fin du PS de Mitterrand.

« La gauche ne peut pas perdre », répétaient les socialistes. Voici l'histoire secrète de ce rendez-vous manqué.


Mon avis

Voilà… je dois me confesser. Ce livre, je l’ai acheté pour l’offrir à « quelqu’un ». (Je ne citerai ni notre lien de parenté, ni le nom de ma personne car il paraît que cela ne se fait pas. Dixit ma sœur !) Et… oui… je l’avoue… avant de l’offrir, je viens de le… lire ! Oui, je sais, ce n’est pas bien ! Mais j’ai de très bonnes excuses. 1/ J’ai fait très attention à ne pas l’abîmer. 2/ Je suis sure que « quelqu’un » ne m’en voudra pas. Voilà. Bon, ok, mes excuses sont bidon. Mais en fait, ce qui m’a décidé à le lire, c’est que je n’ai jamais lu un livre de ce genre ! Je ne suis pas une férue de politique, bien que j’aille voter systématiquement. Je n’ai pas de très bonnes connaissances dans ce domaine. Mais là, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir un nouveau genre littéraire !

Hé ben pour un 1er coup, c’est réussi ! Je ne me suis pas ennuyée, tout au long de ces 227 pages. Et c’est bien écrit, ce qui ne gâche rien. Voilà pour la forme.

Quant au fond… je ne m’appesantirai pas dessus car voilà, qui croire ? Je me fie un peu à mon instinct dans ces choses, tout en restant très prudente. De toute façon, la situation est trop compliquée : un couple, « lui » est le dirigeant du PS et « elle » est candidate à la présidentielle pour le PS alors qu’ « il » s’y préparait depuis des années. On ne peut pas reprocher aux journalistes d’aller chercher la petite bête dans le couple, d’essayer d’en savoir plus car là, vie privée et vie publique sont trop imbriquées. Et surtout que ce couple, du peu que j'en ai vu, ne semble pas être uni coûte que coûte, ne respire pas la complicité, etc. Mais, voilà, je ne vais pas plus loin car je ne les connais pas et qu’il faut se méfier de ce qu’on croit voir !
Donc pour le fond, je suis restée prudente. Mais c’est très intéressant. :o)

Par contre, maintenant, je souhaiterais lire un bouquin du même style concernant Nicolas Sarkozy ! J’aimerais quelque chose du même genre, bien écrit, intéressant et qui n’est pas juste un règlement de compte. Si vous avez des suggestions, je suis preneuse !


A propos des auteurs

Raphaëlle Bacqué, auteur de Chirac ou le démon du pouvoir, et Ariane Chemin, co-auteur d'Une famille au secret, sur François Mitterrand et sa fille cachée, sont grands reporters au Monde.


Photo Couverture : Amazon.fr

7 commentaires:

BelleSahi a dit…

Beuh non moi il ne me dit pas ce livre ! Le thème bof !
Bonne journée !

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : A la base, moi non plus, ce n'est pas un thème qui m'attire mais finalement, j'ai été agréablement surprise ! Mais bon, faut pas se forcer, il y a assez de livres qu'on a envie de lire pour ne pas avoir à se forcer !

fashion victim (sans pression) a dit…

Les révélations sur la vie privée de S. sont-elles aussi fracassantes que ce que la presse a laissé entendre ou n'était-ce qu'un argument de vente ?

Caro[line] a dit…

@ Fashion Victim : En fait, les auteurs laissent sous-entendre que F. aurait une liaison avec une journalise blonde, mais à la lecture, je ne l'ai pas relevé. C'est en lisant ensuite des articles qui le soulignaient que je m'en suis rendue compte... enfin rendue compte est un grand mot car c'est suggérée légèrement.
Mais sinon il est clair et net que le bouquin laisse transparaître un manque de communication totale entre ces deux personnes sur un plan professionnel. Et moi, je me dis que si cela se passe comme cela sur le plan professionnel, comment cela ne peut-il pas être pareil dans leur vie ?!? Mais bon, cela ne nous regarde pas. :o)

Anne (à 3h de TGV de Paris!) a dit…

Il me faudrait' à moi aussi, une occasion comme tu as eu pour lire un livre de ce genre, mais bon...pourquoi pas après tout...surtout que moi non plus je ne suis pas très cultivée politiquement parlant!

Caro[line] a dit…

@ Anne : Bon, j'ai envoyé le livre ce matin à "quelqu'un" et je lui ai avoué l'avoir lu avant !
Sinon je te l'aurai prêté avec plaisir. :o)
Car c'est vrai qu'au départ, je ne me le serais jamais achetée pour moi-même. Donc ce cadeau à "quelqu'un" a été une bonne occasion de découvrir ce nouveau genre littéraire !

Caro[line] a dit…

@ Anne : J'ai oublié ! 3h en TGV, ça va, c'est jouable sur un week-end, non ? :o)
Je vais bientôt lancer l'invitation officielle pour le mois d'août, histoire que les gens aient du temps pour se préparer !