24 juin 2007

Elünk

(Nous vivons)



C'est parce que Clarabel a dit que les livres pour enfant n'étaient pas que pour les enfants que j'ai acheté ce roman de L'Ecole des Loisirs quand il a croisé ma route.


4ème de couverture

Septembre 1939. J’ai onze ans et je pars à la mer avec l’école. C’est grâce à la guerre qui vient d’éclater. Il paraît que nous, les enfants, nous serons plus à l’abri là-bas qu’à Paris.
Je suis flâneur, rêveur, timide, sentimental. J’aime les illustrés et le cinéma. Mandrake, Fu Manchu, Prince Vaillant, Gary Cooper, Clark Gable.
Je fais un bisou pressé à ma grande sœur. Je ne sais pas encore que je la vois pour la dernière fois.
L’an prochain je dois passer mon certificat d’études. Je ne sais pas encore que ce petit diplôme va me sauver la vie.
Eugène, mon père, va chercher du travail là où il y en a, dans un village en Baie de Somme. Je ne sais pas encore que bientôt, nous allons tous le rejoindre, changer de vie, tromper la mort, grâce à son aiguille de tailleur qui va faire des miracles.
Je suis Juif, c’est devenu un secret, et je ne comprends pas pourquoi tant de gens ont l’air de trouver que c’est mal.

Cette histoire est vraie. Charles Pollak l’a vécue. Malika Ferdjoukh l’a écrite.


Mon avis

Après avoir été marquée par la lecture de Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay, ce 4ème de couverture ne pouvait pas me laisser indifférente... Je ne connaissais pas Malika Ferdjoukh, mais je me suis quand même laissée tenter.

Hé ben je dois dire que j'ai été agréablement surprise ! J'ai énormément apprécié la façon d'écrire de Malika : je suis tombée sous son charme ! Elle nous raconte la vie de la famille Pollak (des Hongrois juifs venus s'installer à Paris dans les années 20) pendant la seconde guerre mondiale à travers la voix de Charles Pollak, le petit dernier, mais sans utiliser un langage enfantin. C'est vraiment un adulte qui parle de sa vie d'enfant, avec le recul acquis depuis.

On découvre donc la vie des Parisiens et des Français habitant en zone occupée, mais surtout celle de Juifs, qui vont être obligés de partir de Paris pour se protéger.
Eux vont avoir de la chance de s'en sortir.

C'est toujours terrifiant pour moi de découvrir comment cela se passait à cette époque.

D'abord l'occupation :

« Ordonnance du 1er janvier 1941, placardée sur les murs :

Par ordre des autorités occupantes, il est interdit sous peine de mort de photographier sur la voie publique, d’écouter des radios étrangères, d’imprimer des tracts, d’en ramasser par terre, de traiter les Allemands de boches, de vendre des légumes secs, de mettre des rideaux aux vitres des cafés.

Signé : le Militärbefehlshaber in Frankreich » (p.114)

Je crois que je ne réalise pas qu'il y a 60 ans, la France était occupée par les nazis. J'en ai entendu parler dans les livres, mais tous ces récits le rendent réels et c'est terrifiant.

Mais pour moi, pire que ça, il y a le sort qui a été réservé aux Juifs.

« Une fois, j’avais demandé à mon père pourquoi on était juifs.
- Parce qu’on est les enfants d’Abraham, d’Isaac et de Jacob.
Réponse qui n’avait guère éclairé mon jeune cerveau. Ce que je voulais savoir et que j’avais tant de peine à formuler, c’était pourquoi tant de gens avaient l’air de trouver que c’était mal. Je ne voyais pas comment apou en taillant des gilets, ma mère en faisant du bortsch, mon frère et moi en allant à l’école et en jouant aux billes, non je ne voyais pas comment ça nous rendait responsables d’une guerre ou de quoi que ce soit.
» (p.72)


« Huitième ordonnance du 29 mai 1942. Signe distinctif pour les Juifs :

1. Les Juifs devront se présenter au commissariat de police pour y recevoir les insignes en forme d’étoile. Chaque juif recevra trois insignes et devra donner en échange un coupon de sa carte de textile.
2. Il est interdit aux Juifs dès l’âge de six ans révolus de paraître en public sans porter l’étoile juive.
3. L’étoile juive est une étoile à six pointes ayant les dimensions de la paume d’une main et les contours noirs. Elle est en tissu jaune et porte en caractères noirs l’inscription « juif ». Elle devra être portée bien visiblement sur le côté gauche de la poitrine solidement cousue sur le vêtement.

La présente ordonnance entrera en vigueur le 7 juin 1942.
» (p.163)

Ce roman est donc un très beau témoignage de cette époque, qu'il faut lire pour savoir et ne pas oublier. Si la lecture devait être obligatoire, ce serait pour lire ce genre de livres, que ce soit celui-ci ou celui de Tatiana de Rosnay.


A propos de l’auteur

Malika Ferdjoukh est née en 1957 à Bougie en Algérie. Ce qui explique le "h" final à son nom (quand on l'oublie, elle a horreur de ça!), et sa collection de chandelles. Elle vit à Paris depuis sa petite enfance. Elle a séché quelques films à la Cinémathèque pour suivre des cours à la Sorbonne. On peut dire qu'elle est incollable sur le cinéma américain, ses dialogues fameux et ses distributions pléthoriques, du western au polar noir, mais son genre adoré reste la comédie musicale dont elle est capable de chanter à tue-tête les airs les plus improbables. Elle écrit des séries pour la télévision. Elle a publié plusieurs romans pour la jeunesse.
« La grande affaire des histoires de Malika Ferdjoukh, ce qui en fait battre le coeur, c'est l'amour... Dans l'opposition entre le monde familier, où mille événements peuvent se passer mais où tout semble dans l'ordre naturel des choses et l'extérieur, mystérieux, obscur, elle joue, tout à la fois, à nous faire peur et à nous rassurer. » Office en Poitou-Charentes, Rencontres, avril 1997.
(Source : www.ecoledesloisirs.fr)

Photo Couverture : Amazon.fr

23 commentaires:

Anne a dit…

Et es-tu toujours décidée à aller au Mémorial?

Caro[line] a dit…

@ Anne : Oui, j'en ai toujours envie. Il faut juste que je me décide à y aller ! (J'ai une tendance à la fainéantise le week-end... je sais, c'est pas bien !)

Malice a dit…

Il y a souvent des perles dans la littérature jeunesse contemporaine et ce titre est à noter.
Sur une période trouble à mardi soir Caroline.

Caro[line] a dit…

@ Malice : En effet, ce livre est une petite perle !
Et en plus, je ne trouve pas que ce soit de la littérature jeunesse. C'est la collection Médium de l'Ecole des Loisirs, je ne connais pas, peut-être est-ce pour les grands ados ?

BelleSahi a dit…

J'ai toujours lu autant de livres pour grands que de livres pour enfants !!!

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : Même avant que tu aies tes poulettes ?
En tout cas, je vais continuer à regarder les livres de cette collection !

Clarabel a dit…

Ouah ! je ne connaissais pas !
Allez hop, je le prends !!! ;o)

PS : tiens, moi aussi je compte me rendre au Mémorial, peut-être nous y croiserons-nous ?!!! :)

Caro[line] a dit…

@ Clarabel : Youpie ! J'ai fait découvrir un livre à Clarabel, la terrible tentatrice ! ;o)

PS 1 : Encore mieux : tu n'as qu'à me dire quand tu y vas. :o)

PS 2 : Anne parle du Mémorial à Paris, pas celui de Caen, hein !

fashion victim a dit…

Moi aussi j'ai toujours lu de la littérature jeunesse, en fait, je n'ai jamais arrêté d'en lire depuis que je sais lire... J'aime beaucoup cette autrice, celui-là a l'air formidable, je vais me laisser (encore) tenter... Pfff, on n'en sort pas les filles! :)))

Florinette a dit…

Et elle a raison Clarabel, c'est bien souvent le cas que les livres pour enfant et ado sont poignants et doivent être lu par les adultes ! ;-) Je note celui-ci !

Caro[line] a dit…

@ Fab'shion Victim & Florinette : Hi hi hi ! Qu'il est bon d'être une vile tentatrice ! :o)
Mais je vous promets que sur ce coup-là, vous ne le regretterez pas.

BelleSahi a dit…

Ben oui ! Mais plus encore depuis que j'ai les poulettes et l'association. Je baigne dedans. J'adore ça et pou faire passer l'amour de la lecture aux enfants il faut quand même que je les ai lus avant les livres. Je lis mieux à haute voix quand je les connais. Et puis ça me permet de leur en conseiller d'autres.

Gambadou a dit…

Cet été, j'ai prévu de rattraper mon retard en livre "jeunesse". Mes enfants lisent trop, j'ai du retard !!! Je note celui ci pour l'ainé

Clarabel a dit…

(Hihihi ! Je ferai les deux ! Caen & Paris !) ;o)

Caro[line] a dit…

@ BelleSahi : Je trouve épatant ce que tu fais avec les enfants ! Et j'ai hâte de voir votre future salle de lecture rien qu'à vous. :o)

@ Gambadou : C'est génial que tes enfants lisent trop ! :o)

@ Clarabel : Alors peut-être qu'on se croisera à Paris... Tiens, on pourrait même y aller ensemble le 12 août ! Je lance ça comme ça...

Gachucha a dit…

J'aime beaucoup ce qu'écrit Malika Ferdjoukh ET la collection Médium à l'Ecole de loisirs. Il y a plein d'excellents textes qui conviennent aux adultes. Je pensais justement en parler très bientôt...

Caro[line] a dit…

@ Gachucha : J'ai déjà repéré d'autres romans dans cette collection... notamment de Susie Morgestern.
J'attends ton article à ce sujet avec impatience !

cathulu a dit…

Bon là mon sac d'été va craquer mais si je le croise en chemin ...

Caro[line] a dit…

@ Cathulu :
Tu parles de ton beau et grand sac offert par le Livre de Poche ? :o)
En tout cas, n'hésite pas si tu croises Taille 42 en chemin car je trouve qu'il mérite vraiment qu'on le lise.

Sinou36 a dit…

J'adore votre blog! (cf. commentaire du Potentiel érotique...)
Malika Ferdjoukh a écrit une série de 4 livres que j'ai dévoré, adoré, conseillé...et que je vous recommande chaudement : Quatre soeurs (Enid, Hortense, Bettina, Geneviève)

Caro[line] a dit…

@ Sinou36 : Oh, merciiiiiii ! Alors avant toute chose, bienvenue sur mon blog. :-)
Sinon, les Quatre soeurs de Malika Ferdjoukh est sur ma LAL (ma liste de livres à lire) ! J'en ai entendu beaucoup de bien et j'ai bien envie de lire ces 4 volumes.

sinou36 a dit…

Blogger est une mine de filles sympathiques et talentueuses! (cf. Jardin Secret d'Alesque... rien à voir avec les livres : mon artiste de cousine, bref...)
vu que j'ai l'explication du sigle LAL (mais j'avais deviné!) est-ce que je peux avoir celle de PAL?
merci.
PS: on dit que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés! hum... je travaille en bibliothèque municipale, et mon débit de lecture est plutôt minime par rapport au tien... et (je ne réponds pas sur le bon post), je te dirai évidemment mes impressions de lectures des livres que j'ai découvert sur ton site!
bonnes lectures!

Caro[line] a dit…

@ Sinou36 : Je suis allée faire un tour sur le blog de ta cousine et elle fait des objets et tableaux très sympas ! J'aime beaucoup le style, je vais suivre son blog avec attention pour en découvrir plus sur elle. :-)
Alors la PAL, c'est la Pile de livres A Lire, c'est-à-dire les livres pas encore lus qu'on empile chez soi... !
A très bientôt !!!