28 juin 2007

Mon oncle du Congo - Lieve Joris


4ème de couverture

A la recherche de son passé familial, Lieve Joris, dans les années 1980, s'embarque pour le Zaïre (ex-Congo belge). Elle y retrouve les traces de son oncle, missionnaire dont les cartes postales et les récits avaient coloré son enfance. Et elle se voit aussitôt confrontée aux paradoxes de la décolonisation et à la réputation que les Européens font au continent noir.

Un ton personnel anime ce récit où affleure constamment la vulnérabilité d'une jeune voyageuse qui peu à peu prend confiance. Mais ce regard de femme sur l'Afrique veut aussi par tout ce qu'il reconstitue d'un passé révolu - ce vieux rêve d'évangélisme missionnaire dont elle ressaisit les illusions en même temps qu'elle en découvre les derniers vestiges.


Qu'ajouter à ce 4ème de couverture ? L'essentiel y est dit ! Il ne me reste plus qu'à vous dire que j'ai énormément apprécié ce livre.

J'aime la lecture pour ces moments d'évasion qu'elle me procure. Je lis, je m'échappe, je vis avec les personnages, je souris, je pleure, je me passionne pour une histoire, des personnages ou un style, et c'est magique.

Mais ce livre m'a apporté quelque chose de différent : ce fut pour moi un moment de découverte. La découverte d'un pays que je ne connais pas du tout (le Zaïre) et d'une époque (les années 80, alors que Mobutu "règne" sur le Zaïre). J'ai suivi Lieve Joris sur les traces de son oncle, et ce périple l'a amené (et moi par la même occasion) à découvrir le Zaïre, les Zaïrois de l'époque, le regard que portent les Blancs sur ce pays et ses habitants, mais aussi comment cela se passait à l'époque coloniale, quand les Belges occupaient ce pays. Lieve Joris nous livre les choses telles qu'elle les vit, sans les déformer, sans juger. Elle a une façon de raconter qui captive. Et c'est la même chose quand elle parle (nous avons dîner avec elle !) : on l'écoute.

Je vais continuer ma découverte du Congo-Zaïre (qui s'appelle de nouveau la République Démocratique du Congo, depuis 1997) avec Danse du léopard et L'heure des rebelles, ses deux autres livres qui en parlent.

Mais dans un premier temps (et surtout parce que je l'ai déjà acheté), je vais aller en Syrie avec Les portes de Damas.


A propos de l'auteur

Née en Belgique en 1953, Lieve Joris a beaucoup voyagé en Afrique, au Moyen-Orient, en Europe de l'Est. Elle est l'auteur de plusieurs récits de voyage publiés chez Actes Sud, dans la collection "Aventure". (Source : 4ème de couverture)

Je vous invite aussi à lire cet article, Une femme du monde, sur le site Périphéries.

Photo Couverture : Amazon.fr

2 commentaires:

Allie a dit…

J'ai bien envie de découvrir ce livre-ci! Je l'ai noté, ta critique donne envie! :)

Caro[line] a dit…

@ Allie :
Tant mieux si ma critique te donne envie ! :o)