24 février 2007

Le livre des illusions - Paul Auster

Voici la lettre A de mon challenge ABC 2007. Un véritable coup de cœur ! J’ai lu les 200 premières pages cette semaine dans les transports en allant au travail et je viens de lire les 200 dernières, aujourd’hui, chez moi. Cela faisait longtemps que ce ne m’était pas arrivé de me poser pour lire. D’habitude, je dévore les romans dans les transports en commun seulement. Mais là, j’ai été happée par cette histoire !


4ème de couverture

Après la mort de sa femme et de ses enfants, David Zimmer est anéanti.

Pour tenter d’échapper au désespoir, il se lance à corps perdu dans l’écriture d’un livre consacré à Hector Mann, un virtuose du cinéma muet porté disparu depuis 1929.

L’ouvrage publié, David accepte de traduire les Mémoires d’outre-tombe de Chateaubriand et s’enferme, au milieu de nulle part, pour affronter l’ampleur de sa tâche. C’est alors qu’une jeune femme ayant pour mission de le conduire auprès d’Hector Mann débarque chez lui et, sous la menace, lui impose un très long voyage. Malgré l’improbabilité de cette histoire, David se laisse entraîner…

Racontée par la jeune femme, retrouvée par David et à nouveau perdue, l’histoire de l’extraordinaire et mystérieux Hector Mann est le fil conducteur de ce roman. Mais la puissance narrative de Paul Auster nous entraîne bien au-delà de la magie du cinéma muet et porte ce livre au cœur d’un univers envoûtant où la création artistique semble faire écho aux sentiments amoureux dans ce qu’ils ont de plus éphémère et de plus fragile, où la douleur de la perte et le besoin de filiation se répondent pour remettre en question l’idée même de mémoire.


« Fin du 4ème de couverture »


Voici un roman ca-pti-vant ! J’ai suivi David Zimmer dans sa déroute suite à la morte de sa femme et de ses deux garçons et dans sa quête des films muets d’Hector Mann. J’ai été captivée par le récit de la vie d’Hector Mann. Lors des descriptions des films, j’avais l’impression de voir la pellicule défiler sous mes yeux. Et tout cela, je le dois au talent de Paul Auster, à sa « puissance narrative » comme il est dit dans le 4ème de couverture. Il n’y a aucune question à se poser, juste à se laisser entraîner par son écriture. C'est fascinant, en fait. Comment arrive-t-il à nous raconter de telles histoires de cette manière si forte ? Car les histoires qu'il nous raconte sont surprenantes, imprévisibles et magnifiques.

Ce roman m’a fait le même effet, m’a captivé de la même manière que m’avait captivé Brooklyn Follies (de Paul Auster aussi). On est entraîné par l’histoire, on s’attache aux personnages. C’est énorme ! J’adore et je vais donc continuer à lire du Paul Auster. :o)

Un grand merci à Flo et Florinette, les deux blogueuses de l'Austerblog ! C'est suite à l'article Par quoi commencer ?
que j'ai choisi ce roman. Retrouvez leur message à propos de ce roman ici.


Extraits

« La vie était un de ces rêves nés de la fièvre, il s’en apercevait, et la réalité un univers sans fondement, un monde de chimères et d’hallucinations, où tout ce que l’on imaginait se réalisait. »

« C’est ça qui rend son histoire tellement impossible, David. C’est qu’il m’a dit la vérité. »

8 commentaires:

Caro[line] a dit…

Après avoir farfouillé dans mon ordinateur, je vois que j'ai aussi lu La trilogie new-yorkaise de Paul Auster. Ce roman m'avait nettement moins plus que Brooklyn Follies. J'ai été dérouté par ces récits. Il faudrait peut-être que je re-tente l'expérience !

florinette a dit…

Oui Caro[line], si tu en as vraiment envie, re-tente l'expérience avec "Le livre des Illusions", tu sais si j'avais commencé ma découverte de cet auteur avec "la trilogie new-yorkaise", je n'aurais certainement pas accroché !!!

Flo a dit…

Je suis ravie que tu aies aimé et que tu souhaites poursuivre un bout de chemin avec cet écrivain ! :)

Sophie a dit…

Ce fut un véritable coup de coeur et mon premier Paul Auster.

Lou a dit…

j'ai beaucoup aimé aussi... quant à Brooklyn Follies j'ai justement envie de le lire...:)

Caro[line] a dit…

To Florinette :
Je vais m'attaquer d'abord à Moon Palace. Ensuite je retentererai surement La trilogie new-yorkaise, pour être sure que je ne suis pas passée à côté de quelque chose.

To Flo (et Florinette aussi) :
Merci à l'Austerblog d'avoir remis Paul Auster sur mon chemin ! Je vais faire un message sur l'Austerblog prochainement, car je l'aime beaucoup (c'est déjà une bonne raison !) et puis je trouve cela utile pour les novices de P.A. C'est grâce à vous que j'ai re-goûté à P.A. et que j'ai envie de continuer ! Car je m'étais arrêté sur l' "échec" de La trilogie new-yorkaise... Heureusement, il y a eu ma rencontre avec l'Austerblog ! ;o)

To Sophie :
J'espère que depuis ce coup de coeur, tu as continué à faire un bout de chemin avec Paul Auster !

To Lou :
Lis-le ! Tu verras, il est génial aussi !

Stéphanie a dit…

acheté hier suite à la lecture de ton article :)
il est dans ma pile à lire

anjelica a dit…

Je le note, ce sera mon 2ème auster !