03 septembre 2007

Accès direct à la plage - Jean-Philippe Blondel

Après avoir découvert (wouahouh !) Jean-Philippe Blondel grâce à son dernier roman, This is not a love song, je me suis lancée dans la lecture de ses premiers romans.

C’est en toute logique (et grâce à ma maman qui me l’a prêté) que j’ai commencé par son premier roman, Accès direct à la plage.



Capbreton, Landes, 1972.
Hyères, Var, 1982.
Perros-Guirec, Côtes-d’Armor, 1992.
Arromanches, Calvados, 2002.
Quatre lieux et quatre années différentes.
Les points communs ? La mer et les personnages.

Dans chaque chapitre (de ces quatre parties), un personnage prend la parole. Au fil des chapitres et au fil des années, on suit ces personnages et leurs descendances. Petit à petit, on découvre comment chaque personnage et chaque famille évoluent (ou pas) de génération en génération, ainsi que les liens inextricables qui se tissent entre ces différentes familles.

J’ai dévoré ce court roman (environ 120 pages en édition de poche) en une journée de travail (donc dans les transports et au déjeuner) ! Impossible de lâcher les personnages ! Ils sont nombreux (au point qu’il est souvent difficile de s’y retrouver !), mais petit à petit, on découvre leurs devenirs et leurs liens… J’ai été impressionnée par ce que Jean-Philippe Blondel est arrivé à créer ! A lire absolument !


Retrouvez l’avis de Clarabel (y a longtemps !), Flo et Laurence & Dda.


Photo Couverture : Amazon.fr

29 commentaires:

Laurence a dit…

C'est beau hein?
Bon, je sais, c'est pas très original comme commentaire, mais je ne vois pas comment le dire autrement... :-D

Caro[line] a dit…

@ Laurence :
C'est bien le "problème" avec les 2 romans de JP que j'ai lus : j'ai toujours du mal à bien exprimer clairement le pourquoi de mon "J'adore !".
Alors oui, c'est beau. :-)

fashion victim a dit…

Oh la la , il faut arrêter avec ce JP, sinon je vais me sentir obligée d'alourdir ma PAL (et j'ai franchi les 100, bouhouhouhou)!

Caro[line] a dit…

@ Fab'shion :
Bienvenue au club PAL=100+ ! :-)

Franchement, Fab'shion, (tu me fais confiance, hein ?) sur ce coup-là, il faut que tu essaies car cela vaut vraiment le coup. En plus, beaucoup de ses romans sont déjà en poche et tu dois pouvoir en trouver chez Gibert d'occasion. (Là, je pense à ton porte-monnaie !)

fashion victim de son indécision a dit…

Pfff, et en plus tu me parles de Gibert et d'occasions! Tu n'as pas honte de me connaître par coeur! Le pire, c'est que ce bouquin était à 1 euro en super bon état dans le Gibert où il n'y a que des occasions, rue de l'école de médecine, je ne l'ai pas pris et maintenant, ils ont évidemment tout changé et ces bouquins sont "à la cave" m'a dit le vendeur jusqu'au 26 septembre...

Meria a dit…

Ton commentaire me tente à lire cet auteur que je n'ai pas encore lu ! Vite, dans ma LAL ! J'ai encore de la place :)

Florinette a dit…

C'est ce livre-là qui m'a fait découvrir l'auteur et depuis les autres ont suivi avec autant de plaisir !!

hydromielle a dit…

Lu et adoré. Il m'a fallu faire quelques retours en arrière dans les pages pour être certaine de bien savoir qui faisait quoi, mais franchement, c'est un très très agréable moment de lecture.

Caro[line] a dit…

@ Tous :
Cela doit être la 1ère fois que je vois autant d'unanimité sur un de mes billets. :-) (Enfin d'un autre côté, Fafa n'est pas encore passée par là... ;-)) (D'ailleurs, Fafa, je pense que ce livre-là devrait te plaire ! Si si !)

@ Fab'shion, l'indécise :
Ah, c'est dommage ça... Tu vois, il ne faut jamais se retenir quand on est tenté ! Surtout chez Gibert ! :-)

@ Meria :
En plus, c'est un roman court (mais chargé) donc il se lit rapidement. :-)

@ Florinette :
J'ai hâte de lire les autres aussi ! Le prochain sur la liste, c'est 1979.

@ Hydromielle :
Pareil pour moi, je me suis pas mal aidée du sommaire où le nom des personnages apparaissait et fait des petits retours en arrière, mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, cela n'a pas gâché ma lecture ! Oh non !

Zag a dit…

OK, je suis convaincu : je veux le lire. Si tu l'as toujours avec toi + si ta maman n'y voit pas d'inconvénient + si tu fais aveuglément confiance au légendaire soin que je porte aux livres, je te l'emprunterai avec plaisir dès demain :))

Caro[line] a dit…

@ Zag :
Heu... là... tu me demandes beaucoup !
Je vais mettre 2 conditions :
1/ Il faut que tu nous montres une vraie chemise mouillée,
2/ J'attends de voir ton billet de demain. :-)

Emeraude a dit…

Je l'ai acheté alors je ne lis pas ton billet pour ne pas être influencée... J'ai lu 1979 ceci dit qui ne m'a pas plus que ça et Anne m'a dit que c'était écrit sur le même schéma...
A voir donc;-)

Stéphanie a dit…

argh arrêtez même pb que Fashion :)
quoique je n'ai pas encore franchi la fameuse barre des 100 mais je joue avec!

Stéphanie a dit…

vu que je ne suis pas rancunière de ta volonté de vouloir me faire passer le cap des 100, mon coffret Indiana est à ta disposition :)

Caro[line] a dit…

@ Emeraude :
Etant donné ce que dit Anne, et que j'ai beaucoup aimé le schéma d'Accès direct à la plage, je devrais donc aussi aimer 1979 !

@ Stéphanie :
1/ Oublions notre PAL et faisons-nous plaisir ! ;-) En tout cas, j'aime beaucoup beaucoup JP.Blondel donc il va falloir que tu essaies aussi.
2/ Je prends note ! Merci. :-)

Sophie a dit…

Comme les copines: ce fut mon premier JP Blondel, je l'ai dévoré et ai ensuite aimé tous les autres romans de lui. Et j'ai moi aussi fait des retours en arrière, sans que ça me gêne.
C'est un livre que je prête régulièrement pour faire découvrir cet écrivain qui le mérite.

Zag a dit…

Mmh... alors :
1. pour la chemise mouillée, décidément, non, je tiens à garder un minimum de correction sur mon blog, MAIS je viendrai demain avec ma chemise aux clusters de pois !
2. le billet de demain est absolument inoffensif (ceci dit, je peux en préparer de plus 'trash'.!).
Tu peux donc ranger le livre dans ton sac dès ce soir :)

Caro[line] a dit…

@ Sophie :
Je crois que moi aussi, c'est un roman que je vais prêter afin de faire découvrir JP.Blondel !

Justement, en parlant de prêter ce bouquin...

@ Zag :
Ok, c'est bon, je te le prête... (Il était même déjà dans mon sac !)
Mais bon, quand même, j'attends de voir ton billet de demain et ta chemise à pois ! ;-)

Carine a dit…

Bon et bien, c'est dit .. lors de ma prochaine visite à la librairie, il y aura quelques livres de Jean-Philippe Blondel à mettre dans le panier...

Caro[line] a dit…

@ Carine :
Excellente idée ! On pourrait même y aller ensemble à la librairie, non ? :-) (J - 6 !)

Tamara a dit…

C'est le livre qui m'a fait découvrir cet auteur, j'avais beaucoup aimé !

Flo a dit…

En attendant Fafa, je vais faire mon S. Grognon :D
J'avais trouvé le livre intéressant une fois fini mais il ne m'avait pas emballé plus que ça. Par contre, j'ai adoré "Passage du gué" (et je n'ai rien lu d'autre pour le moment de cet écrivain).

Douja a dit…

Je suis bien contente. La JPmania fait son chemin ;-) Plongez, c'est que du bonheur.

Hydromiel a dit…

Ce livre je l'ai en double. J'ai le mien et celui qu'une amie m'a offert cet été sans savoir que je l'avais déjà. Bref,si ça peut faire plaisir à quelqu'un, je garde celui que m'a offert mon amie et j'offre volontiers le mien.
Caro[line] à mon adresse mail, alors si quelqu'un est intéressé, elle peut , si elle le souhaite bien sûre, faire le lien.

Caro[line] a dit…

@ Tamara :
Tu en as lu d'autres depuis ?

@ Flo :
:-D (Pourquoi ne suis-je pas surprise ! Il faut vraiment que je te présente Fafa ! ;-) )
Il va me falloir patienter encore un peu car j'ai 3 autres livres de JP.Blondel à lire avant d'arriver à Passage du Gué. En fait, c'est ton billet sur ce roman (Passage du Gué) qui m'avait donné envie de découvrir JP.Blondel ! :-)

@ Douja :
Plongeons tous et toutes alors ! ;-)

@ Hydromiel :
Aucun problème, je ferai suivre !

Flo a dit…

Bon alors un S. grognon a aussi son utilité ... quand il est joyeux ;p
Tu lis ses livres dans l'ordre ??

Caro[line] a dit…

@ Flo :
Disons que je les lis en ordre en oubliant le dernier que j'ai déjà lu. :-)

Gaël a dit…

J'ai trouvé ce roman très malin, et très touchant. Je dirais même que revenir en arrière, de temps en temps, fait partie du jeu, car n'oublions pas, le livre est aussi un objet.
Je l'avais mis en coup de coeur lors de sa sortie poche, quand je travaillais encore en librairie, et il avait beaucoup plus. En même temps, ils l'avaient sorti juste avant les vacances...

Caro[line] a dit…

@ Gaël :
C'est vrai que revenir en arrière, a priori, pourrait paraître embêtant lorsqu'on lit un livre car cela coupe la lecture... mais en même temps, c'est comme si on voyageait dans le livre et la lecture n'est plus une avancée linéaire.