14 mai 2008

Librairie Komikku

Oui alors, c'est bien beau, je vous ai parlé de ma nouvelle passion et de cette librairie de mangas que j'ai découverte récemment. Mais je ne vous ai même pas dit comment s'appelait ce nouveau lieu de perdition, ni où il se trouvait... Honte sur moi !

Je vous présente donc la librairie...

KOMIKKU !




Cette petite librairie a ouvert ses portes, il y a un peu plus de deux mois. A sa tête, Sam et Sonia, deux passionnés de mangas ! Ils ont voulu créer une boutique 100% nippone. Ils vous proposent plein de mangas (traduits en français), des CD, des DVD, des t-shirts, des posters, des figurines et plein d'autres produits dérivés. L'accueil y est chaleureux et Sam est de bon conseil ! Je vous invite chaudement à aller leur rendre visite. Vous trouverez toutes les infos pratiques à la fin de ce billet. Je vous invite aussi à vous rendre sur leur site où sont publiées régulièrement des informations sur les dernières sorties françaises de mangas, CD, DVD et autres produits dérivés.

En attendant, je vous propose un petit entretien avec Sam et Sonia, histoire de faire plus ample connaissance...


Caro[line] : Bonjour Sam ! Bonjour Sonia !

Bonjour Caroline ! お早う !


Caro[line] : Pourquoi vous êtes-vous lancés dans cette aventure, l’ouverture d’une librairie de mangas ?

Sam : A vrai dire, j’ai toujours eu au fond de moi ce côté « entrepreneur ». Sans diplôme, j’ai, dès mes 18 ans, conquis le milieu du travail et appris tout ce que je sais sur le tas. Un seul mot d’ordre : La passion ! J’ai donc toujours soigneusement provoqué puis saisi des opportunités dans des domaines qui me tiennent à cœur !

Après avoir fait mes armes dans l’industrie du jeu vidéo, d’abord en tant que journaliste dans les magazines spécialisés, je me suis ensuite dirigé vers le marketing et la communication chez Ubisoft. Résultat : cinq ans d’expatriation en Amérique du Nord ! Mon retour en France devait symboliser un nouveau départ, le passage d’un cap (en même temps que le passage à la trentaine). Il fallait donc trouver une activité attrayante et un univers qui me plait. Naturellement, le choix s’est d’abord porté vers l’industrie du divertissement japonais. J’écoute beaucoup de musique japonaise, j’ai toujours été sensible au style graphique des japonais et leur façon de raconter des histoires me plait particulièrement. J’avais mon domaine, il ne me restait plus qu’à trouver l’activité. C’est là que Sonia intervient. Libraire depuis plus d’une dizaine d’année en magasins spécialisés, elle m’a suggéré d’intégrer une librairie en tant que simple employé pour comprendre les rouages du métier, me permettre d’étudier le marché et voir si le côté « commerçant » pouvait me plaire… Une semaine de boulot et ce fût le déclic que j’attendais ! Un business plan et 18 mois plus tard, komikku naissait !

Sonia : Pour moi tout a commencé en 1998 dans une chaine de librairies spécialisées BD. Très vite je me suis passionnée pour la bande dessinée américaine. Quatre ans plus tard, un rayon manga fut développé dans le magasin ; et c’est là, donc plutôt tardivement, que débute ma passion pour le manga.

En 2005 j’intègre une autre librairie spécialisée comics et petit à petit je m’aperçois que la proportion de mes lectures s’oriente vers 90% de manga contre 10% de comics ; c’est là que l’idée d’ouvrir une librairie manga me vient à l’esprit mais ni le temps ni les moyens ne me le permettent. Et c’est ici que Sam intervient. Après un retour d’Amérique du Nord, Sam en mouvement perpétuel cherchait un nouveau challenge. Il se fait engager dans une boutique spécialisée. Coup de foudre immédiat. Apres 18 mois de travail acharné (surtout pour lui) komikku voyait le jour !


Caro[line] : Est-ce que Komikku veut dire quelque chose ou est-ce un nom japonais connu ?

Sam : Oui ! Komikku, tout comme manga est un mot qui désigne la bande dessinée. Il s’agit en fait d’un dérivé du mot anglais « comic » utilisé pour les « comic books ».

En japonais il s’écrit : コミック
コ=ko
ミ=mi
ク=ku
et le petit ッ entre mi et ku vient simplement doubler le « k ». En japonais, lorsqu’on le prononce on le dit comme en anglais comic en insistant bien sur le son « ke » final... Du coup, on a l’impression que l’on dit « komikou »


Caro[line] : D’où vous est venue cette passion pour les mangas ?

Sam : C’est presque triste à dire, mais « Dorothée » est un peu notre deuxième maman. Donc plongés toute notre enfance dans l’univers des animés japonais, nous avons naturellement développé une sensibilité toute particulière à cette façon unique de raconter des histoires. Lorsque quelques éditeurs se sont lancés dans l’adaptation de manga en français, notre curiosité nous a rapidement attiré vers eux. Comme beaucoup de fans, nous nous sommes alors mis à comparer éditions françaises contre éditions japonaises. Après le sentiment de frustration (sens de lecture non respecté, censure, etc…) nous avons surtout découvert une richesse de production. Le manga fait parti du domaine culturel et littéraire japonais à part entière ! Il n’y avait pas que du « Dragon Ball » ou autres « Chevaliers du Zodiaque ». Le manga allait pouvoir nous accompagner durant toute notre existence ! Et aujourd’hui ce sentiment n’a toujours pas changé !

Sonia : Comme le dit Sam, nous avons été bercés par les dessins animés de «Dorothée», mais également par la cinq et FR3 (chaine de télévision diffusant également des animés en provenance directe du pays du soleil levant). Mais pour moi c’est un peu plus différent, comme je le disais un peu plus haut ma passion pour le manga est née beaucoup plus tard lorsque je me suis mise à en lire. Maintenant c’est plus qu’une passion je les dévore ! C’est en moyenne quatre à cinq cent manga que je lis par an. Mon retard est comblé ;-P


Caro[line] : Êtes-vous aussi passionnés (ou fascinés) par la culture nippone ?

Sam : J’crois effectivement que l’on peut parler de passion et fascination à la fois. Je suis bien sûr obligé de citer leur cuisine, mais aussi leur côté ultra-discipliné… Mais me demander pourquoi, là c’est beaucoup plus difficile… Disons que tout a réellement commencé lors de mon 1er voyage à Tokyo. La veille de mon départ pour la capitale nippone je découvrais l’excellent Blade Runner de Ridley Scott, et le lendemain soir, j’étais à Tokyo, sous la pluie à Shinjuku près d’un énorme building muni d’un écran géant sur plusieurs étages… Face à moi un petit restaurant à « ramen »… J’avais l’impression d’être à mon tour un personnage du film… Coup de cœur immédiat ! Le lendemain, je visitais Akihabara, quartier dédié aux nouvelles technologies, jeux vidéo et manga. Le rêve ! Le jour suivant, autre ambiance au cœur de la ville dans le temple d’Asakusa

Sonia : J’éprouve un certain intérêt pour cette culture. J’aime ce côté zen et cette sensation de sérénité que la culture nippone peut apporter, mais aussi leur discipline. Contrairement à Sam, je ne suis pas encore allée au Japon et donc pas encore eu ce coup foudre. En revanche, j’ai déjà voyagé en Asie et j’ai toujours été plus intéressée par la culture asiatique en générale, tout comme leur nourriture que je trouve excellente !!


Caro[line] : Vous souvenez-vous du tout premier manga que vous avez lu ?

Sam : C’était Dragon Ball édité chez Glénat… Grosse déception ! Ca n’est que plus tard que je compris qu’en fait les « shonen » (manga en théorie destiné à un jeune public masculin mais lu par tout le monde) n’est tout simplement pas un genre que j’affectionne particulièrement.

Sonia : Oui ! Je m’en souviens ! A l’époque, j’étais au lycée et une amie m’avait prêté un manga qui s’appelle Vidéo Girl Ai. Mais ce n’est pas avec ce manga que mon envie d’en lire plus a grandi ; elle ne m’avait prêté que le volume 1 et je n’ai donc jamais lu la suite… ; ce n’est que bien plus tard que je me suis mise à en lire de nouveau.


Caro[line] : Quel est votre (vos) manga(s) culte(s) ?

Sam : Sans aucun doute : 20th Century Boys de Naoki Urasawa. Notons qu’il a reçu le prix de la série 2004 au Festival International de la BD d’Angoulême, le prix Shogakukan en 2003 ainsi que le prix Kodansha en 2001, récompense très rarement décrochée par un titre publié par un autre éditeur…
1997, Kenji dirige un petit commerce de quartier tout en s’occupant de sa nièce confiée par sa soeur avant de disparaître mystérieusement. La mort d'un ami d'enfance va réunir la bande de copains qui, lorsqu'ils avaient dix ans, construisaient le monde avec des yeux d'enfants. « Ami », le gourou d'une secte, va croiser le chemin de nos amis sans raison apparente... mais pourtant il semble être en étroite relation avec leur passé. 1ère raison à cela : il utilise le symbole lié au passé de Kenji comme signe de ralliement…

Sonia : Effectivement, il y a le manga 20th Century Boys donc je ne vais pas m’attarder dessus. Mais je vais donc vous parler du célèbre Akira de Otomo Katsuhiro sorti en 1984 au Japon.
Cela ce passe en 2030 en plein Néo-Tokyo. Tetsuo, Kanéda et ses amis foncent dans la nuit sur des motos volées afin de découvrir de nouvelles sensations. Quand ils croisent un drôle de petit garçon au visage de vieillard, leur premier réflexe est de l'agresser mais sans s'en rendre compte, ce petit garçon possède un étrange pouvoir pour se défendre et déclenche en même temps la première étape d'un processus irréversible : le réveil d'Akira...


Caro[line] : Quel est votre (vos) dernier(s) manga(s) coup(s) de cœur ?

Sam : Dr Kotô (9 volumes parus à ce jour en France) : J’adore ! C’est l’histoire d’un médecin qui quitte un grand hopital de Tokyo pour établir sa propre clinique sur une petite île de l’archipel nippon. Très vite, il va se rendre compte que les habitants de l’île préfèrent effectuer une longue traversée en bateau et se faire soigner sur le « continent » plutôt que d’aller dans sa petite clinique. Il va devoir apprendre à se faire accepter. Son infirmière-assistante, pleine d’admiration pour lui, va l’aider à atteindre son objectif. J’ai parfois tendance à qualifier ce manga comme étant le « Grey’s Anatomy » en manga… C’est frais, léger, drôle et touchant !

Il y a aussi Kurokami et Jusqu’à ce que la mort nous sépare. Ce sont des séries seinen publiées au Japon dans « Young Gangan », magazine de Square-Enix (créateurs des jeux vidéo Final Fantasy et Dragon Quest). Les séries seinen sont destinées à un public adulte. Les intrigues sont plus complexes que dans les shônen ou shojô (manga respectivement destiné à un jeune public masculin ou féminin) et abordent des thèmes plus crédibles parfois teintés de violence ou d’érotisme.

Sonia : Grande amatrice de shônen mon dernier coup de cœur est : Samurai Deeper Kyo, série en 38 volumes. Vous ferez connaissance de Kyoshiro Mibu, pharmacien itinérant qui fait la rencontre de Yuya Shina, chasseuse de prime, et qui prend ce pauvre petit pharmacien pour le célèbre et imbattable Kyo aux yeux de démon. L’attitude de Kyoshiro change lorsqu’il se retrouve en mauvaise posture et l’esprit de Kyo prend alors le dessus sur lui. Est-il schizophrène ou possédé par l’esprit de Kyo ? Yuya souhaite bien le découvrir en l’accompagnant.


Caro[line] : Et dernière petite question… lisez-vous aussi des romans ? :-)

Sam : Malheureusement pas du tout, j’ai un énorme problème de concentration et n’arrive pas à me focaliser sur un livre… Le manga, du coup, reste un format vraiment adapté à mon rythme de vie et ma force de concentration ;-)

Sonia : Je lis également beaucoup de romans. Du manière générale, je suis très intéressée par tout ce qui touche le monde féerique et magique comme l’Heroic Fantasy. Pour ceux d’entre vous que cela peut intéresser, je vous conseille de lire deux trilogies qui se suivent : Les chroniques des Ravens ainsi que Les légendes des Ravens de James Barclay. C’est l’histoire de sept mercenaires à travers le temps et leurs aventures pour sauver le monde de Balaia. Humour, magie, dragon, force mentale et force physique sont les mots clefs pour définir ces deux trilogies. A lire à tout prix.


Caro[line] : Merci beaucoup à vous !

Merci pour votre enthousiasme !


Infos pratiques
61 rue des Petits Champs, Paris 1er
Tél. : 01 40 20 93 44
Ouvert du lundi au samedi de 10h30 à 20h30 et le dimanche de 12h à 19h
Site Internet : http://www.komikku.fr/

13 commentaires:

Caroline a dit…

Très sympa cette interview, ça me donne envie de retourner à la boutique !

choupynette a dit…

pareil que caroline!!

Stéphanie a dit…

@Choupynette : et si tu t'inscrivais à Bookandthe city pour venir leur dire bonjour le dimanche :)
Comment cela je suis opportuniste? :p

@Caro[line] : très chouette interview, j'aime beaucoup quand tu sors également de tes 5 questions

Carine a dit…

Sympa comme entrevue.
Bonnes questions et belle initiative d'interroger Sam et Sonia.
Merci à eux deux d'avoir pris le temps de répondre !

Cuné a dit…

C'est rigolo, fiston est en pleine folie Samuraï Deeper Kyo, il a dévoré les 10 premiers tomes et trouve que la suite n'arrive pas assez vite !! (Comme actuellement sont en librairie les tomes 36, 37, par là, pour les premiers faut commander, c'est long !!)

Je vais me laisser tenter par Dr Kotô, recommandé par Sam, ce qu'il en dit me plait :-D

Merci, Caro, pour cette adresse, je la note et passerai les voir au prochain saut à Paris, j'en connais un qui va apprécier ;o))

Caro[line] a dit…

@ Caroline : Merci ! Et je ne peux que te conseiller d'y retourner. ;-)

@ Choupynette : Dommage que tu habites loin... mais comme le dit si bien Stéphanie, viens à Paris le week-end du 5 juillet et on fera une descente chez Komikku le dimanche. :-D

@ Stéphanie : Tu n'es pas opportuniste, mais de très bon conseil. :-D
Si tu aimes beaucoup, alors je vais essayer d'en sortir plus souvent ! Et toi, à quand une interview de TON libraire chouchou ? ;-)

@ Carine : Merci ! Et en effet, aussi merci à eux d'avoir pris le temps de bien répondre. Et merci à toi d'avoir pris le temps de les lire. Que de mercis ! ;-)

@ Cuné : Je savais que l'allusion à Grey's anatomy en ferait succomber certaines ! ;-)
Et oui oui, allez lui faire un coucou de ma part lors de votre prochain passage à Paris !

Sam a dit…

Je suis Sam, le libraire de komikku ;-) Merci beaucoup d'avoir pris le temps de lire nos réponses ;-) Merci à Caro[line] pour son enthousiasme et son intérêt. J'adore les gens curieux et ouvert!!!
J'suis bien content de voir que ma description de "Dr Kotô" séduit. Cette série est vraiment pas mal. Elle a fait un carton au Japon et fût même adaptée en série TV live, avec de vrais acteurs!!! En France, malheureusement, elle ne décolle pas trop. L'éditeur (le même qui édite "Death Note") ne mise hélas pas du tout sur cette série, au point de faire coincider la sortie des offices "Dr Kotô" (nouveautés libraires) avec les sorties de "Death Note" qui bénéficie d'un magnifique matraquage médiatique... Anyway...
Cuné, pour ce qui est de "Kyo", nous en sommes au 38 et la série se termine avec ce volume. ;-) Et on les à tous chez komikku ;-P Je vous attends toutes et tous, mes "20th Century Boys" dans une main, mes "Dr Kotô" dans l'autre, et un plaisir fou à vous guider dans vos prochaines lectures en espérant qu'elles vous procureront tout autant de plaisir. Merci encore!!!

Caro[line] a dit…

@ Sam : De rien ! Moi, je suis ravie d'en savoir plus sur votre parcours. :-)

Donc, je viens demain et je pense qu'à ma liste d'achats déjà prévus (Blood+ et Hijangima), j'ajouterai le premier volume de Dr Kotô !

Cynthia a dit…

Cette interview est vraiment très bien faite, et les réponses vraiment motivantes ! Moi qui suis étudiante en Métiers du Livre, je me suis souvent heurtée à des libraires qui n'aimaient pas leur métier, alors ça me fait extrêment plaisir de savoir qu'il y a aussi des personnes conviviales, qui restent passionnées dans leur domaine ! Je suis contente d'avoir pu découvrir Komikku grâce à cette interview, je ne manquerai pas de m'y rendre cette semaine !

Caro[line] a dit…

@ Cynthia : N'hésite pas à aller voir Sam de ma part et à discuter avec lui ! Tu verras qu'il est passionné et de manga et de son métier. :-)

Cynthia a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Cynthia a dit…

D'accord ^^
En plus j'ai tout plein de questions à poser, tant sur le métier de libraire que sur les manga pour mes propres lectures... En fait je suis novice dans le domaine,j'ai commencé à lire des manga il y a 2-3 ans et ça me plait énormément, mais je suis loin d'avoir des connaissances approdonfies sur les genres, les auteurs, les manga phares... et ça ma plairait beaucoup d'en apprendre d'avantage !
J'ai d'ailleurs acheté "MANGA Soixante ans de bande dessinée japonaise" de Paul Gravett -je le conseille d'ailleurs vivement, c'est un bouquin vraiment bien fait- mais c'est vrai que les impressions ou renseignements d'un passionné à propos d'un manga est une expérience plus riche (ou du moins plus agréable) qu'une lecture seule sur le sujet.

Caro[line] a dit…

@ Cynthia : Alors je ne peux que te conseiller à aller discuter avec Sam ! Moi aussi, je débute dans les manga. J'ai aussi acheté un livre sur les manga (histoire, auteurs phares, genres, etc.) mais je n'ai pas encore eu le temps de le lire. Et au fait, as-tu un manga préféré (ou plusieurs) ? Le(s)quel(s) ?