17 mars 2008

Le portrait de Dorian Gray - Oscar Wilde


A l'occasion de la Saint-Patrick, la fête nationale de l'Irlande, les participants au Club des Théières ont décidé de lire des romans irlandais. Pleine de courage, je voulais m'attaquer à 3 auteurs irlandais... Finalement, mon déménagement aura eu raison de mon courage et je n'ai lu qu'un seul roman irlangais... mais quel roman !

Le portrait de Dorian Gray
d'Oscar Wilde

Dorian Gray est un jeune homme « d'une beauté exceptionnelle, avec ses lèvres vermeilles finement dessinées, ses yeux bleus si francs, et les boucles dorées de ses cheveux. ». Basil Hallward va faire un magnifique portrait de lui. Dorian permet à Basil de sublimer son art, la peinture. Mais c'était sans compter sur Lord Henry Wotton, qui va révéler à ce jeune homme sa beauté et sa jeunesse. Dorian Gray va alors faire un pacte...

« Si je demeurais toujours jeune et que le portrait vieillise à ma place ! Je donnerais tout, tout pour qu'il en soit ainsi. [...] Je donnerais mon âme ! »

Pendant la première partie du roman, il est question de Dorian jeune (il a alors 20 ans) et du portrait. Cette première partie m'a totalement emballé. Il ne se passe pas des tonnes de choses. Il y a beaucoup de discours et de réflexions sur l'art, la création, la beauté, la jeunesse, etc. Plein de choses à retenir, que j'ai soulignées, sur lesquelles je reviendrai surement dans quelques semaines, quelques mois, quelques années. Ce sont ces réflexions qui me feront rouvrir ce livre de temps à autre.

Puis il y a un chapitre charnière qui m'a complètement laissé indifférente où Oscar Wilde fait étalage de tous les trésors accumulés par Dorian Gray pendant les 18 années suivantes. On le retrouve au début de la deuxième partie alors qu'il a 38 ans et toujours un visage d'une jeunesse extraordinaire ! On découvre alors dans quelle déchéance se vautre Dorian Gray, jusqu'où il est allé sans que tout ne soit dit clairement. Cette partie m'a moins intéressée que la première mais c'est là où tout se fait et se défait...

Oscar Wilde, dans ce roman, nous décrit aussi la société anglaise de cette époque. Car oui, le roman n'a d'Irlandais que son auteur : tout se passe en Angleterre...

Voilà donc une très belle découverte ! Et un classique qui plus est.

Retrouvez aussi un billet très intéressant sur ce roman, écrit par Seb (alias Sébastien Fritsch).


« La musique l'avait troublé souvent. Mais la musique était inarticulée. Elle nous découvrait un monde nouveau ou plutôt un chaos différent. Mais les mots, les simples mots ! Qu'ils étaient terrifiants ! Qu'ils étaient clairs, éclatants et cruels ! On ne pouvait leur échapper. Et pourtant quelle magie subtile les habitait ! Ils semblaient doter d'une forme plastique le chaos même. Ils possédaient leur musique propre aussi douce que celle de la viole ou du luth. Les simples mots ! Y avait-il rien d'aussi vivant que les mots ? »


Autres lectures dans le cadre de la Saint-Patrick :
- Alice a lu L'Âme noire de Liam O'Flaherty
- Chiffonnette a lu Tu ne tueras point d'Edna O'Brien
- Clarabel a lu Skully Fourbery de Derek Landy
- Delphine a lu Inishowen de Joseph O'Connor
- Emeraude a lu Zoli de Colum McCann
- Florinette a lu Petite musique des adieux de Jennifer Johnston
- Goelen a tenté de lire Le garçon boucher de Patrick McCabe
- Hydromiel a lu Dracula de Bram Stoker et Eureka Street de Robert McLiam Wilson
- Jules a lu Whitethorn Woods de Maeve Binchy
- Karine a lu The Illusionist de Jennifer Johnston
- Kathel a lu Lucy de William Trevor
- La Nymphette a lu Eureka Street de Robert McLiam Wilson
- Laëtitia, une nouvelle Théière, a lu Irlande nuite froide de Deirdre Madden
- Lucie a lu PS : I love you de Cecelia Ahern
- Mélanie a lu Skully Fourbery de Derek Landy
- Ori a lu Ailleurs, en ce pays de Colum McCann
- Papillon a lu Ceci n'est pas un roman de Jennifer Johnston
- Praline a lu Oscar Wilde
- Soïwatter aussi a lu Le portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde
- Stéphanie a lu Ailleurs, en ce pays de Colum McCann
- Tamara a lu La rivière de l'exil de Colum McCann
- Yvon a lu Et Dieu fit le dimanche... de Walter Macken et Mon traître de Sorj Chalandon

(N'hésitez pas à me signaler si je vous ai oublié !)

(Et non, je n'ai pas oublié Fashion : la vilaine n'a pas lu son livre ! Mais comme elle nous a fait
un chouette compte-rendu de notre journée au Salon du Livre, je ne lui en veux pas trop !)

33 commentaires:

goelen a dit…

il a étrangement disparu de mes étagères. Je ne sais où il est mais j'ai bien envie de le lire

Soïwatter a dit…

Je t'ai menti hier, je ai finalement fini le Portrait ce matin (dans les temps...)

bladelor a dit…

J'avais énormément aimé ce roman, et je compte le relire en anglais, si j'en suis capable...

Madame Charlotte a dit…

je l'ai lu il a y bail ! j'avais a-do-ré !! je me demande même pourquoi je n'ai rien lu d'autre d'Oscar Wilde depuis, c'est bizarre ! :-(

chiffonnette a dit…

Marrant, je n'arrive toujours pas à me dire que je lirai un jour! Ca viendra peut-être!

Florinette a dit…

C'est effectivement une très belle découverte à faire qui va venir alourdir ma LAL !! ;-)

Pimpi a dit…

Quel bonheur ! je viens de découvrir que ce roman que j'ai souvent eu envie de lire (et que je n'ai jamais lu, allez savoir pourquoi !) se cache quelque part dans la bibliothèque de ma moitié ! Génial ! Je vais pouvoir le lire à l'occasion !!! Et ton commentaire risque de le faire passer sur le dessus de la pile !

Caro[line] a dit…

@ Goelen : J'espère alors que tu vas vite le retrouver !

@ Soïwatter : Ce n'était pas vraiment un mensonge, en fait ! ;-)

@ Bladelor : Je ne sais pas du tout ce que cela donne en anglais.

@ Madame Charlotte : C'est vrai ça, c'est bizarre... ce n'est pas comme s'il y avait des milliers et des milliers d'autres auteurs à lire ! ;-)

@ Chiffonnette : Tout vient à point... ;-)

@ Florinette : Oh oui, tu devrais le lire !

@ Pimpi : Ah, voilà une jolie trouvaille ! :-)

Papillon a dit…

J'adore Oscar Wilde ! Et notamment ce roman-là, inoubliable !

(J'espère que mon com' ne sera pas mangé comme souvent parce que j'ai l'impression que Blogger ne m'aime guère : sniff !)

Mo a dit…

J'ai un mauvais souvenir de ce livre, mais je crois que je l'ai lu trop jeune! Seulement maintenant, je ne veux plus réessayer...

Caro[line] a dit…

@ Papillon : Ton comm' n'a pas été mangé ! Ouf ! Mais cela m'embête de savoir que tes comm' sont souvent mangés par le vilain Blogger...

Caro[line] a dit…

@ Mo : Cela ne m'étonnerait pas que tu aies un mauvais souvenir car tu étais trop jeune... Je ne pense pas que je l'aurais abordé de la même manière si je l'avais lu il y a plus de 10 ans. Il y a pas mal de pistes de réflexions que je n'aurais pas entièrement saisies et je pense que j'aurais été plus rapidement lassée des longues descriptions du chapitres charnières. Et surement que la deuxième partie ne m'aurait pas plu du tout...

lucie a dit…

jamais lu. Je ne suis pas sûre que ton billet me donne envie mais bon c'est un classique.a voir donc

Gambadou a dit…

Voilà un livre que je souhaite lire depuis longtemps et que j'avais un peu oublié au fond de ma LAL.. je le renote donc

Tamara a dit…

Cela me donne envie de découvrir Oscar Wilde, encore une lacune incompréhensible à ma culture ! ;-)

Caro[line] a dit…

@ Lucie : Ce n'est pas parce que c'est un classique qu'il faut le lire ! Surtout si je ne t'en ai pas donné l'envie... (je suis désespérée ... ;-))

@ Gambadou : Et hop ! Un petit remontage en haut de ta PAL !

@ Tamara : Quoi ?!? Tu n'as pas lu Oscar Wilde ?!? (J'en profite maintenant que je l'ai lu... enfin au moins un de ses livres !) (Je peux te le prêter ce soir si tu veux... enfin si je le retrouve dans mes cartons !!!)

Kathel a dit…

J'ai lu Lucy de William Trevor...
Très bien !

Ori a dit…

J'ai été oublié snif! ^^ J'ai lu Ailleurs en ce pays de Colum McCann. Sinon Dorian Gray m'avait bien marquée aussi à l'époque où je l'ai lu!!

Lucie a dit…

Il est dans ma PAL mais, avec ton avis plus celui de Seb, il monte de plus en plus rapidement au sommet!

Karine a dit…

Il est aussi dans ma PAL... c'est l'un des cuops de coeur d'un de mes bons amis donc je le lirai certainement! Et j'avoue tout, je n'ai jamais lu Oscar Wilde!!

Hydromiel a dit…

Lu il y a un bon moment, j'avais bien aimé ce livre. Merci pour ce chouette billet.

Caro[line] a dit…

@ Kathel & Ori : Je vous ai ajouté dans la liste !

@ Lucie : Chouette !

@ Karine : Lis-le vite alors !

@ Hydromiel : Merci à toi !

La liseuse a dit…

Une critique alléchante pour un livre que je me suis toujours promise de lire. Une belle sélection pour ce jour de la st-Patrick.

Mélanie a dit…

Moi aussi j'ai lu Skully Fourbery pour l'occas!

Caro[line] a dit…

@ La liseuse : Y a plus qu'à... ! ;-)

@ Mélanie : Je t'ai ajouté dans ma liste !

Lucile a dit…

Yeah! Je l'ai acheté mercredi suite au super com' de Seb! Le tien va aussi dans ce sens c'est parfait! :D
Au passage, c'était ma première virée chez Gibert... et sûrement pas la dernière! C'est un lieu de perdition, ma parole!! lol

Caro[line] a dit…

@ Lucile : Ah ah ! Tu as découvert ce fabuleux lieu de perdition ! Quelle joie, non ? ;-)

Magali a dit…

Je n'arrive plus à savoir si je l'ai lu ou si je connais l'histoire parce que c'est un classique :/.
Je ne vois qu'une seule solution ! Le lire (ou le relire)

Gaël a dit…

Un de mes livres préférés! Il faut que je le relise. Merci Caro pour cette envie soudaine...

Caro[line] a dit…

@ Magali : C'est terrible quand on se retrouve face à un livre et qu'on ne se rappelle plus si on l'a déjà lu ou pas... Cela m'est arrivé avant hier soir en rangeant mes livres dans ma nouvelle bibliothèque !!!

@ Gaël : Mais de rien !

argantel a dit…

Ce livre fait partie de ma liste pour le challenge ABC. Merci pour cette critique qui donne envie de s'y mettre !

Joelle a dit…

C'est un classique que j'avais découvert après avoir vu le film de 1946 avec Georges Sanders, qui m'avait marqué quand j'étais jeune. Il paraissait donc logique de me rabattre sur le livre ensuite ;)

Caro[line] a dit…

@ Argantel : Je suis ravie que mon billet te donne envie de t'y mettre ! J'espère que ce roman te plaira.

@ Joëlle : Il faudrait que je vois ce film ! (La logique inverse pour moi !)